Ouganda: Les spéculations se multiplient sur les causes de la mort de l'archevêque de Kampala

L'archevêque de Kampala Cyprian Kizito Lwanga, est inhumé ce jeudi à la cathédrale de Rubaga en Ouganda, cinq jours après son décès. Lwanga avait été retrouvé sans vie, dans son lit samedi, au lendemain d'une homélie particulièrement virulente envers le pouvoir. Si la cause de sa mort est désormais connue, elle est toujours jugée suspecte par une partie de la population.

Selon l'autopsie, Cyprian Kizito Lwanga a succombé à une crise cardiaque samedi 3 avril, provoqué par une artère bouchée.

La veille, lors de l'homélie du Vendredi saint, l'archevêque de Kampala avait exprimé son inquiétude face aux actions des forces de sécurité et aux disparitions récentes de citoyens ougandais.

Une prise de position qui a pu lui être fatale, estiment des internautes. Depuis dimanche, les rumeurs circulent sur les causes de sa mort.

Une disparition décrite par l'ancien candidat à la présidentielle Bobi Wine comme une « journée noire pour l'Église catholique et l'Ouganda en général », le député de l'opposition rappelle d'ailleurs que deux autres chefs religieux ont disparu ces derniers mois sans explications.

Dans la communauté catholique, le père Vincent Lubega, responsable de la basilique des martyrs ougandais à Kampala lui a rendu hommage, le décrivant comme un défenseur des droits humains, qui aimait le peuple, et pour qui la santé spirituelle était aussi importante que la santé matérielle.

Le président Yoweri Museveni a lui exprimé sa « profonde tristesse » face au décès de l'archevêque de Kampala, un homme, selon lui, qui est « mort dans la foi. »

L'archevêque de Kampala est inhumé ce jeudi matin à la cathédrale de Rubaga après une messe de 10 heures. Ses soutiens seront au moins 500, un nombre limité pour respecter les règles sanitaires de Covid-19.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.