Togo: "Devrait-on comprendre que la lutte contre le terrorisme au Sahel met sous l'éteignoir les principes démocratiques au Togo ?", s'interroge Nathaniel Olympio

En visite officielle à Paris, le Chef d'Etat togolais, Faure Gnassingbé, aura un « tête-à-tête » avec son homologue français, Emmanuel Macron, à l'Elysée en vue d'émettre des échanges concernant la diplomatie et surtout l'économie en cette période de crise sanitaire.

Selon les informations, il s'agit d'une visite officielle et c'est sur invitation de son homologue français, Emmanuel Macron. Les 2 présidents discuteront des relations bilatérales, une première.

Cette visite d'ailleurs fait objet d'interrogation chez l'opposant togolais, très actif sur les réseaux sociaux, Nathaniel Olympio, qui s'est prononcé sur sa page Facebook.

« Lors d'un déplacement officiel au Québec en 2018, le Président Macron est interpellé sur la place publique par un Togolais au sujet de la confiscation du pouvoir par le régime de Faure Gnassingbé. La réponse d'Emmanuel Macron était plutôt claire sur son intention de ne pas recevoir le chef de l'Etat togolais en bilatéral ni de lui rendre visite ».

Et d'ajouter que M. Macron exigeait de Faure Gnassingbé une transition démocratique et une alternance.

« Les raisons qui fondaient le refus de Macron de recevoir Faure Gnassingbé ont-ils évolué en 2021 ? Devrait-on comprendre que la lutte contre le terrorisme au Sahel met sous l'éteignoir les principes démocratiques au Togo ? », s'interroge le président du Parti des Togolais

Devant des interrogations comme celle-ci, on se demande : que nous réserve cette rencontre diplomatique ? L'avenir nous le dira.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.