Cote d'Ivoire: Innovation/Infas - De nouveaux cycles de formation ouverts

L'Institut national de formation des agents de santé (Infas), en collaboration avec le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique, a organisé le 31 mars 2021, un mini-atelier d'information sur les nouveaux cycles de formations spécialisées dans les domaines de l'Ingénierie et des Technologies sanitaires. Ce, dans le but de renforcer les compétences des agents pour une meilleure qualité de soins. Cet atelier s'est tenu au sein de l'Institut, sis à Abidjan-Treichville.

Les apprenants seront donc formés dans les domaines de l'Ingénierie sanitaire (qualité, gestion des risques, sécurité des soins et des laboratoires), la Santé digitale (télé-expertise, télésurveillance, téléconsultation, télésanté, objets connectés) et des Technologies sanitaires (systèmes d'information en santé, gestion de la chaîne d'approvisionnement). Ces formations leur permettront d'avoir des certificats de compétence, des Licences et des Masters en Ingénierie et Technologies sanitaires.

La directrice générale de l'Infas, Pr Méliane N'Dhatz épouse Sanogo, par ailleurs représentante du ministre de la Santé et de l'Hygiène publique, a relevé l'importance de ce mini-atelier qui permettra de faire face aux difficultés dans le domaine sanitaire. « Il nous faut donc obligatoirement des ressources humaines compétentes pour produire des recherches sur les sciences premières et technologiques. Ces ressources humaines doivent être donc formées en technologie sanitaire afin d'améliorer la qualité des services pour le bien-être des populations », a-t-elle indiqué.

Poursuivant, Pr Méliane N'Dhatz a demandé aux partenaires financiers un accompagnement dans la dispensation de ces formations. Et d'appeler à l'engagement de toutes les autorités sanitaires dans le processus d'amélioration de la formation et de renforcement des capacités des agents de santé.

Abondant dans le même sens, Alain Akpadji, Représentant résident du Fonds des nations unies pour la population (Unfpa) en Côte d'Ivoire, s'est réjoui de cette initiative et a rappelé l'engagement de son organisation dans l'amélioration de la santé maternelle et néo-natale en Côte d'Ivoire. « Le développement de ces nouveaux cycles de formation continue est une opportunité de coopération entre l'Unfpa et le gouvernement ivoirien afin d'accélérer l'atteinte de zéro décès maternels à l'horizon 2030 », a-t-il annoncé.

Quant à Dr Franck Mansour, directeur régional du Ripaqs, il a indiqué que l'Infas a décidé d'offrir à la Côte d'Ivoire des formations continues en temps réel pour le bien-être des agents de santé. Car il y a un besoin qui a été exprimé par les différents secteurs d'activité. Tout en remerciant la directrice de l'Infas qui œuvre pour que la Côte d'Ivoire soit un pays de référence en matière de qualité des soins.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.