Algérie: Séminaire sur la formation par apprentissage - Début des travaux à Alger

Alger — Les travaux d'un séminaire sur le mode de formation par apprentissage en tant que "mécanisme efficient pour l'emploi des jeunes" ont débuté, jeudi à Alger, avec la participation de plus de 140 représentants de plusieurs secteurs et départements ministériels, de dispositifs d'emploi et de patronat.

La cérémonie d'ouverture des travaux de cette rencontre a été présidée par la ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha, en compagnie du ministre de l'Industrie, Mohamed Bacha et le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Réda Tir, en présence de membres du Gouvernement.

Cette rencontre vise à évaluer le mode de formation par apprentissage, notamment en matière pédagogique au niveau des établissements de formation mais aussi chez l'employeur et à examiner les résultats des cadres organisationnels relatifs à l'apprentissage sur le milieu économique et la problématique de l'apprentissage comme mécanisme d'emploi.

Les projets d'arrêtés ministériels relatifs aux modalités d'organisation et d'évaluation des sessions de formation professionnelle par apprentissage à tous les niveau feront l'objet d'enrichissement, lors de cette rencontre qui verra plusieurs interventions en lien avec le thème visant l'enrichissement du rôle et des missions des inspecteurs du travail et de formation professionnelle.

Lire aussi : Emploi-ENR: Djaboub s'entretient avec Chitour sur le partenariat entre les deux secteur

Le troisième atelier est dédié à la problématique de l'évaluation pédagogique des apprentis alors que le quatrième se penchera sur le rôle et les missions des inspecteurs du travail et de la formation professionnels.

A cette occasion, la ministre de de la Formation et de l'Enseignement professionnels a mis en avant les efforts du Gouvernement pour trouver les meilleurs moyens de promouvoir la formation et l'enseignement professionnels, partenaire essentiel dans la formation de la ressource humaine, qui constitue un vecteur de développement économique et de cohésion sociale.

Dans le cadre des efforts de modernisation, il est désormais impératif de développer les politiques et les stratégies adoptées en faisant des établissements économiques "un véritable partenaire" dans le processus de formation et d'acquisition des compétences, d'une part et la réalisation de l'objectif stratégique visant à adapter la formation à l'emploi, d'autre part, a expliqué Mme. Benfriha.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.