Sénégal: Léopold Sédar Senghor - le président-poète

Léopold Sédar Senghor est un très grand personnage du 20e siècle. Il fut le premier président de son pays, le Sénégal. Il fut aussi un poète extraordinaire qui défendait le dignité des Africains.

Léopold Sédar Senghor est né le 9 octobre 1906, au sud-est de Dakar, la capitale du Sénégal. Il est le fondateur et un ardent défenseur de la Négritude, un mouvement politique et littéraire né dans les années 1930. Il deviendra aussi président de la République du Sénégal, en septembre 1960 après avoir travaillé, entre autres, comme journaliste. Il est resté à la tête de l'Etat pendant plus de deux décennies. Léopold Sédar Senghor meurt le 20 décembre 2001, à l'âge de 95 ans, en France.

Que retenir de Léopold Sédar Senghor ?

Léopold Sédar Senghor incarnait la paix, l'humilité, et il était perfectionniste dans son travail. C'était un grand érudit passionné par les langues. Il a été le premier écrivain noir élu membre de l'Académie française - le célèbre conseil de la langue française - en 1983. Il a également été le premier chef d'Etat en Afrique à démissionner de son propre chef, en 1980.

Des déclarations célèbres

"L'émotion est nègre, comme la raison est hellène". Une célèbre phrase que l'on doit àLéopold Sédar Senghor. Malgré les critiques, il n'a jamais nié le rôle de l'émotion. Il reprochait à ses adversaires de ne pas chercher à la comprendre. Selon lui, l'émotion est la raison intuitive en opposition à la définition européenne de la raison, la raison discursive.

"Assimiler pour ne pas être assimilé". Par cette autre citation célèbre, Senghor exhorte la jeunesse africaine à assimiler tout ce qui provient de la culture antique et à élever ce savoir à un niveau nouveau qui était autrefois inaccessible aux personnes issues de la société antique.

"La civilisation de l'universel". Ce dicton émane de la célèbre théorie senghorienne d'assimilation et d'ouverture, du donner et du recevoir.

Malentendus politiques

Entre 1962 et 1968, Léopold Sédar Senghor a commis plusieurs erreurs politiques, notamment avec la montée du Front populaire au Sénégal. Il a dû affronter seul le mouvement intellectuel et étudiant de 1968 lié au marxisme. En mai 1968, le Sénégal est touché par des mouvements estudiantins similaires à ceux de Paris, dont la virulence conduit le président Senghor à se réfugier dans une base militaire française. Ces journées de contestation, violemment réprimées, se solderont par des accords entre le gouvernement, le patronat et les travailleurs, sans que les étudiants y soient conviés.

Des hommages nombreux

Senghor a reçu de nombreux prix et distinctions, dont la Légion d'honneur française, le prix de la paix 1968 de la Fédération allemande du commerce du livre et d'innombrables diplômes d'honneur des plus grandes universités du monde. De nombreux lieux et institutions portent son nom, dont la Fondation Léopold Sédar Senghor, un stade et un aéroport au Sénégal, l'Université Senghor de langue française à Alexandrie, en Égypte, et l'Institut Senghor au Portugal.

_______________________

Les professeurs Doulaye Konaté, Christopher Ogbogbo, Lily Mafela ont contribué à ce récit qui fait partie de la série

". Une série de la Deutsche Welle, en coopération avec la Fondation Gerda Henkel.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.