Angola: L'Espagne favorise le pays pour internationaliser son économie

Luanda — Le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, s'est félicité jeudi que le Royaume d'Espagne ait choisi l'Angola comme l'un des premiers pays pour l'internationalisation de son économie.

"Nous sommes heureux de savoir que, dans le cadre de la politique d'internationalisation de son économie, l'Espagne a choisi l'Angola comme l'un des premiers à mettre en œuvre cette stratégie d'internationalisation de l'économie espagnole", a-t-il déclaré.

L'homme d'État angolais s'est adressé à la presse, à l'issue des entretiens officiels entre les délégations des deux États, dans le cadre de la visite officielle en Angola du président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez Pérez Castejón.

Il considère que la décision du Royaume d'Espagne est correcte face à une crise mondiale non seulement dans le secteur de la santé, mais surtout dans le domaine économique de la plupart des pays du monde.

Il a rappelé que le continent africain dispose d'énormes ressources naturelles mal utilisées.

Le Président angolais estime que cette étape et le choix de l'Angola, en particulier, semblent être bénéfiques non seulement pour le Royaume d'Espagne mais aussi pour le pays, "principalement parce que nous avons maintenant un marché qui déborde les frontières de l'Angola, à un moment où la zone de libre-échange continentale africaine a été créée et a commencé à fonctionner ".

Il a dit, en passant, qu'il existe un commerce de millions de consommateurs à travers le continent qui peuvent absorber les marchandises qui peuvent être produites en Angola, grâce au partenariat entre les deux États et entre les hommes d'affaires espagnols et angolais.

Selon le Président João Lourenço, l'intention est que les produits qui viennent d'être produits dans le pays (dans le domaine de l'agriculture, de la pêche et de l'industrie) soient transformés localement pour ajouter de la valeur et sortir avec la marque made in Angola.

Il a ajouté que ces produits seraient vendus sur le marché international à un prix supérieur à celui qui serait collecté.

Selon lui, une telle initiative est une contribution majeure que l'Espagne donne au grand désir qu'a l'Angola de franchir le pas qualitatif vers l'industrialisation.

"Alors, encore une fois Monsieur le Président, merci beaucoup pour votre vision, merci d'avoir fait ce pari en Angola et nous sommes certains que les deux pays gagneront", a-t-il renchéri.

Invitation à visiter le Royaume d'Espagne

Le chef du Gouvernement espagnol a invité, à cette occasion, le Président João Lourenço, à se rendre dans le Royaume d'Espagne à une date à convenir par la voie diplomatique, en réponse à l'invitation de l'homme d'État angolais.

À l'issue des entretiens officiels, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez Pérez Castejón, a réaffirmé l'importance de l'Angola dans la stratégie de son pays pour l'Afrique, approuvée en 2019 et désignée comme Focus-Africa 2023.

Pedro Sánchez s'est félicité du fait que l'Angola considère l'Espagne comme l'un des partenaires privilégiés dans sa stratégie de diversification économique.

"Je pense que c'est bon pour le pays, car cela le rend indépendant du pétrole", a-t-il déclaré, soulignant l'expérience internationale des entreprises de son pays dans les secteurs des infrastructures et la contribution qu'elles peuvent apporter à la croissance économique de l'Angola.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.