Congo-Brazzaville: Marchés domaniaux de Brazzaville - Mise au point d'un dispositif de paiement électronique des taxes

Le maire de Brazzaville Dieudonné Bantsimba a lancé le 8 avril au marché Bernard Kolelas à Bacongo, deuxième arrondissement, l'opération de paiement électronique des taxes dans les marchés domaniaux.

Cette initiative qui concerne l'ensemble des marchés domaniaux de la capitale, vise la sécurisation et la traçabilité dans le recouvrement des recettes municipales à travers l'utilisation des terminaux de paiement électroniques. Le champ d'actions comprend trois modules : le traitement numérique des recettes des marchés domaniaux ; le traitement numérique de la chaîne des recettes des activités socio-économiques ; le traitement numérique de la chaîne des recettes du domaine public et du domaine publicitaire.

En vue de la réussite du projet, des sociétés ont proposé à l'administration municipale leurs modèles économiques qui ont été appréciés par les services municipaux, de même que des contrats d'essai pour une période de trois mois. Ces prestataires de services vont réaliser les opérations de recensement en vue de la création du fichier numérique et de générer des tickets numériques et nominatifs en appui des régisseurs qui encaissent les deniers publics. En somme pour les marchés sélectionnés, il n'y aura plus de tickets anonymes.

Par contre les autres activités socio-économiques seront soumises à un autre traitement numérique en passant par le recensement et l'émission des titres de recettes numériques. Dans cette nouvelle approche, plusieurs marchés domaniaux ont été sélectionnés, notamment les marchés Bourreau à Makélékélé ; Bernard Kolelas 1 et 2 à Bacongo ; Poto-Poto 1 et 2 à Poto-Poto ; Plateau de 15 ans, Moukondo et 10 francs à Moungali ; Ouenzé 1 et Bamako à Ouenzé ; Massa, Petit-Chose et Tembe Na Mbanda à Talangaï.

Pour l'administrateur maire de Bacongo, Simone Loubienga, ce projet est placé sous de bons hospices, car il inaugure une ère nouvelle dans la mesure en mettant un terme à certaines mauvaises pratiques.

Une simulation de la phase pratique de l'opération par les prestataires de services a été faite en présence du maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, qui a invité les commerçants à plus de discipline notamment en termes d'accompagner la municipalité dans cette démarche proposée de créer un fichier informatisé des recettes et d'appuyer le recouvrement au marché Bernard Kolelas, dont les recettes journalières sont en inadéquation avec le potentiel.

De leur côté, les membres de l'association des vendeurs du marché Bernard Kolelas ont plaidé pour l'achènement des travaux du deuxième module de ce marché, l'un des plus importants de la capitale.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.