Algérie: Vers l'octroi de 39.000 micro-crédits sans intérêts en 2021

Alger — Le directeur général de l'Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM), Abdelfattah Djebnoun a révélé, mercredi à Alger, que son agence comptait accorder cette année un total de 39.000 micro-crédits sans intérêts d'une valeur de 5,16 mds DA.

Intervenant lors d'une journée d'études organisée par l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG) sur le thème "zones d'ombres-barrage vert, opportunités d'une stratégie de développement durable de la nouvelle Algérie", M. Djebnoun a précisé que ces financements s'inscrivent dans le cadre d'un plan d'action arrêté par l'ANGEM pour l'accompagnement des besoins des citoyens dans les quatre coins du pays.

Il a souligné, dans ce sens, que 26.000 micro-crédits sans intérêts seront dédiés aux habitants des zones d'ombres dont 4600 en faveur des citoyens des régions situées le long du barrage vert.

L'ANGEM est disposée à octroyer 7000 micro-crédits pour financer des projets d'une valeur d'un (01) million DA dont 850 micro-crédits destinés aux régions se situant dans l'axe du barrage vert, a poursuivi le DG de l'agence.

Et pour assurer la réussite des projets financés par ces micro-crédits, l'ANGEM a mobilisé six (06) antennes pour intervenir dans les régions isolées au niveau du barrage vert, et pris 24 mesures pratiques pour accompagner les citoyens.

L'ANGEM compte lancer des cycles de formation au profit de 10.000 entrepreneurs en termes de programmes de gestion d'entreprises et d'activités outre l'assistance à l'insertion sociale à travers 240 projets dont 45 destinés aux wilayas au niveau du barrage vert.

Dans ce sillage, le DG de l'ANGEM a indiqué que la gente féminine avait bénéficié de 63,67% du total de micro-crédits. Le micro-crédit est devenu "le dispositif de la femme par excellence", a-t-il mis en avant.

Chapeautée par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, l'ANGEM soutient le lancement de micro-projets via deux types de crédits, le premier destiné à l'acquisition de la matière première (entre 100.000 et 250.000 da), alors que le deuxième concerne l'achat de matériel (jusqu'à 1 millions DA).

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.