Congo-Kinshasa: En RDC, l'épiscopat émet des critiques envers les forces de sécurité

Dans un message dévoilé, ce jeudi, dans la capitale Kinshasa, les évêques catholiques congolais réunis au sein de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) ont affirmé que plus de 6 000 personnes ont été tuées dans la région de Beni depuis 2013 et plus de 2 000 dans la province voisine de l'Ituri en 2020 dans les violences qui sévissent dans cette partie du Congo-Kinshasa. Pour les prélats, la configuration actuelle de l'armée pose problème. Et la solution à la crise passe par des opérations militaires sous une coordination internationale.

Certains officiers sont accusés de torpiller les avancées des hommes de rang et des officiers subalternes. De toute évidence, la chaîne traditionnelle de renseignement et de commandement paraît défaillante et plusieurs chaînons font partie du problème, voire du blocage.

L'abbé Donatien N'shole, secrétaire général de la Cenco

Pascal Mulegwa

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.