Madagascar: Atsimo Andrefana - Des cheptels bovins atteints de virus

La fièvre de la vallée du Rift attaque des troupeaux d'espèces animales dans la région Atsimo Andrefana. La maladie a d'abord touché des zébus et des caprins dans le district d'Ankazoabo, depuis le 28 février dernier. Un site étranger spécialisé en parle et précise que les autorités sanitaires malgaches ont notifié à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) que la fièvre a démarré avec dix bovins et cent dix caprins dans un troupeau de trois cent animaux et chez vingt deux ovins dans une population de cent cinquante-quatre à Ankazoabo Sud.

« Le diagnostic a été confirmé par technique de biologie moléculaire (RT-PCR) à l'Institut Pasteur de Madagascar » souligne le site. Le service régional de l'Élevage Atsimo Andrefana confirme la maladie et précise même que la fièvre de la vallée du Rift atteint également des troupeaux du district de Toliara II dans les communes de Soahazo, Analamisampy et Ankililoaka.

La fièvre est expliquée par le technicien comme une zoonose causée par un virus et qui se manifeste par une vague d'avortements inexpliqués et une baisse de la production de lait. Le virus peut également se transmettre à l'homme. Les sensibilisations sur la non commercialisation des viandes des zébus et les espèces caprines malades ainsi que du lait de vaches ou de chèvres malades ont commencé.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.