Madagascar: Lutte contre la pandémie - La société civile appelle à la mobilisation du secteur privé œuvrant dans la santé

Face à la montée des contaminations et la saturation des centres de traitement et des hôpitaux qui prennent en charge les malades du coronavirus, la société civile appelle à la mobilisation du secteur privé œuvrant dans la Santé.

Cette mesure « doit être parmi les priorités pour mettre toutes les chances de notre côté et optimiser les moyens humains et matériels dont le pays dispose dans la lutte contre la pandémie », ont déclaré dans un communiqué publié hier, des membres de la société civile comme le collectif des citoyens et des organisations citoyennes, l'Ong Hina, le Comares et l'organisation de la société civile Eau Assainissement et Hygiène.

Selon toujours ces derniers, il est également « impératif d'augmenter drastiquement les places disponibles dans les hôpitaux et ce dans l'ensemble du pays, alors que l'épidémie circule aujourd'hui extrêmement rapidement, et d'installer des dispositifs efficaces de transport des patients avec notamment un réseau d'ambulances suffisant ».

Toutefois, la société civile insiste « pour permettre une opérationnalisation harmonisée et efficace de la stratégie adoptée par le gouvernement, face à l'apparition de nouveaux variants, le gouvernement doit renforcer la transparence de la gestion de crise ». Dans ce cadre, ces organisations estiment que « la transmission et l'accessibilité des directives, protocoles et des intrants de santé pour la mise aux normes des laboratoires de tests et des formations sanitaires de la direction régionale de la Santé Publique à tous les niveaux » est nécessaire.

De même, « la publication de l'état des lieux mensuel et à jour et de l'évolution des fonds alloués à la gestion de la Covid-19 et sur leur utilisation, répartition et redistribution, notamment au niveau des formations sanitaires pour lutter contre le coronavirus, tel que stipulé dans le décret portant sur les fonds pour la lutte contre la Covid-19 » est fondamental, toujours selon la société civile.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.