Sénégal: Reprise imminente du chemin de fer du pays - Mame Samba Ndiaye table sur... la fin d'année

Le directeur des Grands Trains du Sénégal annonce la reprise des activités du chemin de fer en fin d'année. Mame Samba Ndiaye a fait la révélation alors qu'il présidait une cérémonie de décoration de retraités.

La relance des chemins de fer du Sénégal n'est plus qu'une question de mois. Le directeur de la société des Grands Trains du Sénégal a expliqué les raisons qui ont retardé le démarrage des activités. Un retard lié aux travaux du Ter sur le réseau, ce qui a obligé la société à suspendre ses rotations. Mais Mame Samba Ndiaye a donné des assurances pour un début des activités de la société en fin d'année. « Il y avait les travaux du Ter qui nous avaient obligé à garer nos trains. Les travaux étaient terminés, aujourd'hui notre volonté est de faire en sorte que les trains puissent sortir d'ici et qu'on puisse les mettre sur les rails. Une fois sur les rails, nous voulons constituer le nouveau hub ferroviaire, il s'agira en effet de faire en sorte que la ville de Thiès retrouve son lustre d"antan. A partir de Thiès, nous voulons desservir l'ensemble du territoire national » va-t-il expliqué, en marge d'une cérémonie de remise de médailles à des agents retraités du chemin de fer.

La nouvelle société vise à se positionner sur le transport des voyageurs mais aussi des produits pondéreux et des mines. L'ambition du nouveau directeur est de faire en sorte que ce redéploiement prévu permette d'assurer les conditions de confort et de ponctualité aux voyageurs, notamment des personnes à mobilité réduite. Dans un premier temps, les activités vont démarrer sur les axes qui desservent la région de Thiès. « Nous comptons le faire de façon progressive.

Sur l'axe Thiés-Tivaoune, les rails se portent très bien, la preuve est que nos partenaires de GCO y circulent librement en transportant des mines et nous aussi, nous comptons y transporter des travailleurs. C'est le premier axe que nous comptons faire. Ensuite, nous souhaitons, au cours de l'année aussi, desservir la ville de Touba. Le dernier voyage par train sur l'axe de Touba s'est effectué en 2019. Le rail sur cet axe peut être réhabilité très rapidement pour que nous puissions reprendre les voyages à destination de Touba ».

Mame Samba Ndiaye souhaite accélérer les choses afin de rattraper le temps perdu et se positionner sur toute la chaine logistique pour participer à la croissance économique. « Enfin bien entendu et c'est le cœur du système ferroviaire du Sénégal, nous comptons aussi transporter les voyageurs vers Diamniadio, Comme vous le savez, la gare emblématique de Diamniadio est celle au niveau de laquelle le Ter va terminer sa destination. A ce niveau, il est important que nous puissions pourvoir le Ter de passagers. Nous allons convoyer les passagers de Thiés vers Diamniadio, afin de leur permettre de regagner Dakar. Et banlieue. Nous vannerons de façon progressive. Nous allons desservir Tivaoune, ensuite Touba et enfin les autres localités du pays », explique Samba Ndiaye.

Présent à la cérémonie, le Secrétaire d'Etat en charge du réseau ferroviaire, Mayacine Camara, assure que la relance est irréversible, mais toutefois il y a quelques préalables à réaliser. « Cette relance est imminente, mais il faut la préparer dans la mesure où les chemins de fer bien qu'étant un levier important du transport, devraient pouvoir se développer dans un contexte sécurisé. C'est la première fois au Sénégal que l'on redémarre quelque chose qui s'est endormi. Nous allons lancer la réfection des rails entre Dakar et Tamba, Tamba -Kidira, préparer des ponts, des rails. ... Tous ces travaux peuvent finir à la fin de l'année et nous pourrons alors relancer le train » a-t-il relevé.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.