Guinée: Infrastructures scolaires en souffrance

Infrastructures scolaires en souffrance, le Service National des Infrastructures et Equipements Scolaires (SNIES) présente la situation globale au cabinet du MEN-A.

La rencontre a eu lieu ce vendredi à l'INRAP ( Institut National de Recherche et d'Actions Pédagogiques). Devant le Ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation entouré de ses conseillers et certains chefs des services centraux, le SNIES a exposé sur la situation des écoles primaires et secondaires en état de délabrement poussé ainsi que celles sous hangar se trouvant dans l'ensemble des Préfectures et Communes du pays.

Selon le service en charge des infrastructures scolaires au MEN-A, 2161 écoles primaires et secondaires nécessitent à ce jour des travaux de rénovation et 888 sous hangars doivent être remplacées. Ces informations proviennent des sections statistiques des DPE DCE qui ont fait des contacts sur le terrain sur la base d'un tableau d'analyse recommandé par le SNIES.

L'objectif visé derrière ces travaux est de permettre au département non seulement de se situer par rapport à l'état actuel des infrastructures scolaires sur l'ensemble du territoire national mais aussi et surtout d'envisager des actions concrètes pour la résolutions des problèmes les plus urgents.

Dans les prochains jours le SNIES aura à achever ce travail en présentant aussi la situation des besoins en extension, forages, latrines ou encore en construction.

Le service chargé des infrastructures et équipements a précisé que le critère dominant pour identifier des écoles a été l'ancienneté.

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.