Ile Maurice: La Government Medical and Dental Officers Association met en demeure le Dr Catherine Gaud

Les propos tenus par la Dr Catherine Gaud, à travers un article de presse, sont restés en travers de la gorge de la Government Medical and Dental Officers Association (GMDOA). Celle-ci a servi une mise en demeure à la conseillère du ministère de la Santé, ce vendredi 9 avril.

«Il y a une bonne proportion non négligeable (sic) du personnel hospitalier qui persiste à ne pas adopter les conditions sanitaires. Ce sont des choses que je témoigne (sic) personnellement car je me rends souvent dans les différents hôpitaux du pays. J'ai moi-même fait des vidéos de sensibilisation pour cibler spécialement le staff de l'hôpital mais ces consignes sont moyennement respectées. Nous sommes prêts à prendre des sanctions.» Ce sont là les propos de la Dr Catherine Gaud rapportés dans l'édition d'un confère du 3 au 9 avril dernier. Des propos qui font grincer les dents des membres de la GMDOA. L'association a servi une mise en demeure à la principale concernée, hier.

Sollicitée, la présidente de la GMDOA, Dr Harsha Pathak, explique cette démarche par le fait qu'«on a une conscience professionnelle et des responsabilités envers le public, les patients et nos familles. On ne va pas osé ne pas prendre de précautions. La médecine existe depuis des années et des années. Avant même l'avènement du Covid-19, on sait qu'il y a des gestes barrières à respecter pour se protéger soi-même et prévenir la prolifération des virus. D'autre part, en tant que fonctionnaires, on a des comptes à rendre au Regional Health Director et au directeur des services de santé, et non à une conseillère du ministère. La Dr Catherine Gaud n'a pas la juridiction à nous sanctionner».

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.