Ile Maurice: Un accord signé entre l'Arabie saoudite et le ministère de la Pêche

Partagez cet article

L'ambassadeur de Maurice en Arabie Saoudite, Showkutally Soodhun et le ministre de l'Environnement, des eaux et de l'agriculture saoudien, Abdulrahman Al-Fadley, ont signé un accord dans le domaine de la pêche, à Riyad, mercredi 7 avril.

C'est une information rapportée par la Saudi Press Agency et confirmée au ministère de la Pêche à Maurice.

Toutefois peu des détails sont disponibles sur cet accord. «The memorandum of understanding (MoU) aims at strengthening cooperation between the two countries in the fields of fishing, fisheries and fish farming. It also aims to strengthen the friendly relations between the two countries, and to enhance cooperation, partnership and investment in the field of fisheries."

Soulignons que jeudi 8 avril, le député du Parti travailliste (PTr), Osman Mahomed, a réclamé des éclaircissements auprès du consulat général de l'Arabie saoudite basé à Maurice concernant les financements de ce pays.

Interrogé hier, Osman Mahomed a indiqué qu'il n'a reçu aucune réponse. Concernant l'accord signé, le député, tout en exprimant sa satisfaction, souhaite néanmoins obtenir de plus amples renseignements.

Dans sa correspondance au consul général de l'Arabie saoudite à Maurice, Ahmed bin Abdul Aziz Muhammad bin Salamah, le député du PTr détaille les questions qu'il a adressées aux autorités mauriciennes à ce propos, suivies des déclarations de Showkutally Soodhun. Osman Mahomed parle aussi de l'attente de ceux qui estiment être des bénéficiaires légitimes de cette assistance financière saoudienne.

Mardi dernier, au Parlement, lorsqu'Osman Mahomed a appris du ministre des Affaires Etrangères, Alan Ganoo, que jusqu'ici, le royaume saoudien n'a fait aucun don financier à Maurice, il a enchaîné avec une question supplémentaire pour savoir comment le ministre réconcilie sa réponse du jour avec la déclaration faite par Showkutally Soodhun en septembre 2019, alors qu'il était député.

En effet, au Sir Abdool Razack Mohamed Hall, à Phoenix, en présence de sir Anerood Jugnauth, alors ministre mentor et Pradeep Roopun, ministre des Arts et de la culture, Showkutally Soodhun avait déclaré que Maurice avait récemment obtenu Rs 70 millions pour l'achat d'équipements pour la communauté des pêcheurs et que le prince Salman avait aussi fait un don de Rs 200 millions pour les «Masjids» de Maurice. Dans sa réponse mardi, Alan Ganoo a parlé d'une fondation mise sur pied pour s'en occuper et que ladite fondation aura des discussions avec les autorités saoudiennes avant qu'un accord (memorandum of understanding) ne soit signé.

En ce qui concerne la donation faite à l'intention des pêcheurs, Osman Mahomed avait adressé une question supplémentaire au ministre Sudheer Maudhoo le 23 mars. Ce dernier lui avait répondu qu'il n'y a aucun accord signé jusqu'ici et, de ce fait, il n'a aucun détail à donner. Le député du PTr se référait à une question adressée en 2020 à Nando Bodha, alors ministre des Affaires étrangères, quand celui-ci avait affirmé qu'un accord allait être conclu avec le ministère de la Pêche. On ne sait si l'accord signé mercredi concerne cette donation.

Par ailleurs, toujours en ce qui concerne la fondation mise sur pied, le député rouge Ehsan Juman, qui avait aussi posé une question supplémentaire à Alan Ganoo à ce sujet, a déclaré à l'express qu'il est contre la décision de mettre sur pied une fondation. Il est d'avis que tout don aurait dû être adressé à l'Islamic Cultural Centre, qui saurait partager judicieusement cet argent aux différentes mosquées. Et vu que ce centre est redevable envers le public, des questions auraient pu être posées au Parlement. «Par contre, il n'y aura pas de transparence avec cette fondation», nous a-t-il dit.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.