Algérie: Enseignement professionnels - Augmenter le nombre des apprentis à 70%

Alger — La ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Hoyam Benfriha, a affirmé, jeudi à Alger, que le secteur visait à atteindre un taux de 70% car ce mode de formation constitue un mécanisme efficient en matière d'emploi.

Dans son allocution à l'ouverture d'un séminaire sur le mode de formation par apprentissage comme mécanisme efficient dans l'emploi des jeunes, Mme. Benfriha a précisé que son secteur s'était fixé pour objectif la formation de 70% du nombre global des stagiaires en mode d'apprentissage à court terme.

Evoquant "le lien interactif" entre les entreprises économiques et les établissements de formation, Mme. Benfriha a appelé à offrir aux jeunes une formation conciliant la théorie et la pratique afin d'acquérir les compétences qui les habilitent à intégrer le monde du travail ou à créer leur entreprises.

Partant de l'importance du mode de formation par apprentissage, le Gouvernement a promulgué les textes d'application de la Loi 10-18 définissant les règles applicables en matière d'apprentissage, a ajouté la ministre citant le décret exécutif fixant les modalités de versement du près-salaire à l'apprenti, le décret exécutif fixant les modalités et critères d'attribution des prix d'encouragement ainsi que les mesures incitatives pour les parties qui se sont particulièrement distinguées en matière d'apprentissage, le décret exécutif fixant les conditions de désignation du maître d'apprentissage, ses missions ainsi que les modalités d'octroi de la prime d'encadrement pédagogique des apprentis, outre un arrêté ministériel fixant les modèles-types du contrat d'apprentissage.

Elle a annoncé, également, un autre projet de décret exécutif fixant les modalités de fonctionnement de la Commission de réconciliation et de règlement des litiges liés à l'apprentissage, précisant que l'élaboration de ces deux textes "touche à sa fin".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.