Angola: Covid-19 - La police inflige une amende au Premier ministre norvégien pour avoir enfreint les règles le jour de son anniversaire

Copenhague — La police norvégienne a condamné vendredi la Première ministre Erna Solberg à une amende de 20 000 couronnes (environ 2 000 euros) pour avoir violé les restrictions imposées par les autorités sur le covid-19 en célébrant son anniversaire.

La famille de Solberg s'est réunie deux nuits consécutives à la fin du mois de février pour fêter le 60e anniversaire de la Première ministre: l'un dans un restaurant et l'autre dans un appartement de la station d'hiver de Geilo (pays du sud-est).

Dans les deux cas, elle a rassemblé plus de 10 personnes, violant les règles en vigueur.

Solberg n'a pas pu se rendre au restaurant car elle a dû se rendre à Oslo pour être soignée par un ophtalmologiste, alors qu'elle était présente le lendemain, mais la police pense qu'elle a organisé les deux événements et qu'en tant que cheffe du gouvernement, elle mérite une amende.

Son mari ne recevra qu'un avertissement. «Solberg est la personne élue la plus éminente du pays.

La police pense qu'il est juste de réagir avec une amende », a déclaré vendredi le chef de la police régionale, Ole B. Sæverud, lors d'une conférence de presse.

Sæverud a souligné que, bien que la loi soit la même pour tous, «tous ne sont pas égaux» et le fait que Solberg soit le visage des mesures du gouvernement contre le covid-19 justifie la sanction.

La police a ouvert une enquête le 19 mars, après que l'affaire ait été révélée à la télévision publique norvégienne NRK.

«Moi qui dis chaque jour aux Norvégiens quelles sont les règles, je devrais mieux les connaître. Mais la vérité est que je ne les connaissais pas assez bien et je ne savais pas que lorsqu'une famille sort ensemble et rassemble plus de 10 personnes, cela peut déjà être considéré comme un événement », a admis Solberg à la station publique.

Erna Solberg, qui est Première ministre depuis 2013, s'est également excusée sur sa page Facebook.

La famille de Solberg s'est réunie deux nuits consécutives à la fin du mois de février pour fêter le 60e anniversaire de la Première ministre: l'un dans un restaurant et l'autre dans un appartement de la station d'hiver de Geilo (pays du sud-est).

Dans les deux cas, elle a rassemblé plus de 10 personnes, violant les règles en vigueur.

Solberg n'a pas pu se rendre au restaurant car elle a dû se rendre à Oslo pour être soignée par un ophtalmologiste, alors qu'elle était présente le lendemain, mais la police pense qu'elle a organisé les deux événements et qu'en tant que cheffe du gouvernement, elle mérite une amende.

Son mari ne recevra qu'un avertissement. «Solberg est la personne élue la plus éminente du pays.

La police pense qu'il est juste de réagir avec une amende », a déclaré vendredi le chef de la police régionale, Ole B. Sæverud, lors d'une conférence de presse.

Sæverud a souligné que, bien que la loi soit la même pour tous, «tous ne sont pas égaux» et le fait que Solberg soit le visage des mesures du gouvernement contre le covid-19 justifie la sanction.

La police a ouvert une enquête le 19 mars, après que l'affaire ait été révélée à la télévision publique norvégienne NRK.

«Moi qui dis chaque jour aux Norvégiens quelles sont les règles, je devrais mieux les connaître. Mais la vérité est que je ne les connaissais pas assez bien et je ne savais pas que lorsqu'une famille sort ensemble et rassemble plus de 10 personnes, cela peut déjà être considéré comme un événement », a admis Solberg à la station publique.

Erna Solberg, qui est Première ministre depuis 2013, s'est également excusée sur sa page Facebook.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.