Afrique du Nord: Le peuple sahraoui aspire à une "position sérieuse" de la part du HCDH

Genenve — La représentante du Front Polisario en Suisse, Oumaima Abdessalem, a exprimé la préoccupation du Front vis-à-vis de la situation alarmante au Sahara Occidental occupé, affirmant que le peuple sahraoui aspirait encore à une "position sérieuse" de la part du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'Homme (HCDH) contre les crimes de l'occupation marocaine, a indiqué l'Agence de presse sahraouie (SPS).

Selon la même source, les ambassadeurs membres au Groupe de Genève pour le soutien au Sahara Occidental en compagnie de Oumaima Abdessalem et d'un membre de la société civile, ont tenu jeudi une réunion avec la Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, Michelle Bachelet, pour discuter de la situation "alarmante" des droits de l'Homme dans les territoires occupés au vu de la rupture du cessez-le-feu entre le Polisario et le Maroc.

"Face à l'impunité du Maroc et à l'inertie du secrétariat général de l'ONU, le Polisario n'avait d'autres choix que la poursuite de la lutte armée dans le but de protéger les civils sahraouis", a souligné la même diplomate.

Elle a également appelé à la mise en œuvre d'un programme de coopération technique et à l'accélération de l'envoi d'une mission d'enquête dans les territoires occupés outre la création d'un mécanisme indépendant et crédible devant veiller au respect des droits de l'Homme".

De leur côté, les ambassadeurs membres au Groupe de Genève ont déploré "l'inertie du Conseil des droits de l'Homme face aux rapports relatifs aux violations systématiques commises par l'occupant marocain au Sahara Occidental".

Ils ont également mis en avant l'impératif de trouver une solution politique, équitable et pérenne au conflit sahraoui conformément aux résolutions de l'ONU afin de garantir le droit des Sahraouis à autodétermination.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.