Congo-Kinshasa: Toujours pas de gouvernement

Presque deux mois après la nomination de Jean-Michel Sama Lukonde au poste de Premier ministre de la République démocratique du Congo, le nouveau gouvernement se fait toujours attendre.

Le blocage principal serait lié à la répartition des ministères entre les membres de la nouvelle coalition. En attendant, le gouvernement sortant continue d'expédier les affaires courantes. Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde subit une forte pression populaire en raison du retard que prend la nomination de son gouvernement.

Celui-ci a été nommé à son poste le 15 février dernier par le président Félix Tshisekedi. Son gouvernement dit d'Union sacrée de la nation devait être connu avant le 15 mars et présenté au Parlement. Mais jusqu'à présent, aucun signe.

Il y a plus de deux semaines, Sama Lukonde a tenté de calmer les esprits, déclarant qu'il peaufinait son gouvernement qui devait être présenté dans les prochains jours. "La rentrée parlementaire s'est faite le 15 mars. Nous savons qu'il y a encore des petits travaux qui se font dans l'élaboration du calendrier du Parlement et nous mettons ce temps à profit pour peaufiner ce gouvernement consensuel. Nous espérons vraiment que dans les prochains jours, nous serons en mesure de nous présenter non seulement avec le gouvernement mais avec un programme du gouvernement enrichi par toutes ces forces vives de la nation que nous avons reçues" as t-il expliqué.

Une attente qui se prolonge

Jean-Michel Sama Lukonde souhaite une réduction de la taille du nouveau gouvernement mais c'est là que se trouverait justement le blocage car tous les partenaires voudraient se voir servis. Depuis presque deux mois, le pays fonctionne donc sans gouvernement légitime et l'équipe sortante continue d'expédier les affaires courantes.

Une situation irresponsable que dénonce le professeur Nkere Tanda de l'Université de Kinshasa. "C'est très regrettable que cette situation continue. Ça fait preuve du manque de responsabilité de la part de nos dirigeants. On se moque de ce qui arrive aux citoyens. Ça devrait être une question urgente. Nous étions certains que comme l'actuel président n'a plus d'obstacles, les choses allaient se faire plus rapidement. Et tout le monde est étonné de constater que nous avons les mêmes stagnations" réagit-il.

Jean-Michel Sama Lukonde a remplacé Sylvestre Ilunga Ilunkamba au poste de Premier ministre. Ce dernier avait été poussé à la démission par une pétition à l'Assemblée nationale.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.