Madagascar: Traitement anti-covid - Les médicaments se raréfient

Les médicaments liés au coronavirus deviennent des perles rares dans les pharmacies. Il est fréquent de voir des personnes sortir de ces établissements, abattues. Elles n'ont pas trouvé les médicaments qu'elles recherchent, après avoir fait le tour des pharmacies de la ville d'Antananarivo. On entend, souvent, des personnes suppliées des responsables de vente de les indiquer d'autres points d'achat.

Les médicaments liés au coronavirus sont en rupture de stock, dans plusieurs pharmacies. Une source au sein d'un grossiste a déjà avisé sur ce risque de pénurie des médicaments, il y a quelques jours. « Les stocks actuels risqueront d'être épuisés avant les nouveaux arrivages », avait-il indiqué.

Cette pénurie serait due à une forte consommation des médicaments, depuis la flambée épidémique, selon des pharmaciens. Il y a une semaine, le président de l'ordre des pharmaciens, le Dr Tantely Rakotomalala, a évoqué son inquiétude sur cette forte consommation des médicaments liés au coronavirus. Il craignait le développement du business, derrière.

Son appréhension est plus ou moins confirmée. Les pharmacies ne sont plus les seuls lieux de vente des médicaments liés au coronavirus. Car si ces médicaments sont introuvables sur les marchés, des individus, qui probablement, ne sont pas habilités à vendre des médicaments, en vendent sur les réseaux sociaux.

Des propositions de fortifiants, d'antibiotiques, d'antipyrétiques s'effectuent, sur le Facebook. « Nous avons de l'Uvimag, de l'azithromycine! », peut-on lire sur les fils d'actualité du Facebook. Et la vente se fait en message privé.

Le prix de ces médicaments vendus illicitement, est, bien évidemment, plus cher que les tarifs des pharmaciens. 50 000 ariary, la boîte d'un Magné B6 dont le prix est de 14 000 ariary dans les pharmacies. Les pharmaciens mettent en garde contre la consommation des médicaments qui ne sont pas vendus sur les étals des pharmacies et dont les origines sont inconnues.

En parallèle, ce problème de pénurie de médicaments lié au coronavirus doit être résolu au plus vite. Les malades continuent d'augmenter.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.