Madagascar: Mahajanga - Deux cent cinquante décès recensés en mars

Le Bureau municipal d'hygiène sociale (BMHS) de la commune urbaine de Mahajanga a présenté le bilan des personnes décédées durant le premier trimestre. Les statistiques ont montré que, durant les deux premiers mois, aucun décès, même suspect, dû au coronavirus n'a été recensé ni constaté.

« En janvier, cent trente huit personnes sont mortes et cent trente-cinq en février. Aucune d'elles n'est morte du coronavirus. Mais en mars, on a comptabilisé beaucoup de décès, plus précisément deux cent cinquante-sept, dont quarante-trois confirmés positifs à la Covid-19. Des cas suspects ont été aussi remarqués », indique le médecin-chef du BMHS, le Dr Hyacinthe Randrianjafy. Les autres causes de décès sont nombreuses, pour ne citer que l'hypertension artérielle (HTA), l'accident vasculaire cardiaque ou AVC, le diabète et tant d'autres maladies qui figurent parmi les causes de morbidité.

Pourtant, on ne comptait que treize personnes mortes du coronavirus de mars 2020 à début mars 2021. Du 3 au 31 mars, les certificats de décès dû à ce virus s'élèvent à quarante-trois, soit cinquante-cinq durant douze mois.

Les statistiques sur les personnes contaminées et décédées de ce mois ne sont plus exactes pour les médias car la source, la direction régionale de la Santé publique de Boeny, a décidé de ne plus en faire une large diffusion.

Devant le nombre croissant des malades abattus par la Covid-19 et suivant la note préfectorale et l'état d'urgence sanitaire décrété le samedi 3 avril, la commune urbaine et la préfecture de Mahajanga ont décidé d'ouvrir une autre fosse commune pour les victimes du variant sud-africain dans la commune rurale de Belobaka, dans le district de Mahajanga II. Car la fosse creusée durant la première vague dans le district de Mahajanga I, est déjà pleine. Désormais, l'enterrement des victimes de la maladie se fera à Antratatokana dans Belobaka, malgré l'appréhension et le refus des habitants de ce village d'accueillir ce « cimetière » pour victimes d'une maladie contagieuse très dangereuse.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.