Madagascar: Association des journalistes de Toliara - Renouvellement des membres du bureau

Un camouflet pour ceux qui se croyaient forts. Tous les deux ans, l'Association Fikambanan'ny Mpanao Gazety Faritra Atsimo-Andrefana (FMGFAA) renouvelle son bureau. C'est toujours un moment de suspense. L'élection qui s'est déroulée le mercredi 7 avril dernier l'était encore plus. Sur 59 votants, Ando a obtenu 33 voix et Yolande 26. Ce qui était déjà une bonne surprise. Pour la place de VP, un point distançait les deux concurrents et c'est le jeune Steven qui a obtenu la place.

En tête d'affiche, deux présentateurs vedettes de télévision Ando (KopiKolé de TVplus) et Tsikivy (RNM-TVM). Ando brigue pour la première fois la présidence de l'association tandis que Tsikivy se contente de la vice-présidence(VP). A première vue, une bonne élection pour satisfaire l'électorat le plus exigeant. Une candidate de la presse privée et un autre de la presse publique. Les commentaires allaient bon train dès la propagande.

De l'autre côté, Yolande demande un second mandat avec comme VP un jeune technicien de la Radio et Télévision Le Buffet. Ces quatre premières places portaient toutes les attentions des journalistes. La Commission chargée d'organiser les élections (Daudet Rarivoson) avaient tout mis au point, pour que le scrutin se déroule sans anicroche, sans magouille, même le vote par SMS. Tous les neuf candidats étaient inscrits avec photo sur un bulletin unique. On devait cocher à loisir et déposer le bulletin coché dans l'urne. Tout le monde a voté d'une manière démocratique, sans pression.

La surprise des surprises. Quand on y pense, les journalistes-électeurs ont délaissé le schéma imposé par le bulletin unique, à savoir Ando-Tsikivy et Yolande-Steven. Ils ont bien coché ce qu'il fallait et en final c'est Ando et Steven qui ont remporté la victoire. En comptant les journalistes du périphérique, la presse publique dépassait en nombre. Mais il faut croire qu'ils ne s'entendent pas entre eux aussi, à cause de la jalousie et des querelles intestines, à faire pâlir les auditeurs, s'ils savaient ce qui s'y passait.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.