Ile Maurice: Vols sur le «Lu Rong Yuan Yu 588» - Le CCID enquête sur Polyeco

Polyeco, recrutée par Rong Cheng Yong Jin Aquatic Co.Ltd, l'armateur du bateau Lu Rong Yuan Yu 588, dans l'optique de désenclaver celui-ci des récifs de Pointe-aux-Sables, est sous le coup d'une enquête du Central Criminal Investigation Department (CCID). En effet, la société grecque est soupçonnée d'avoir vandalisé et volé des équipements et des cigarettes d'une valeur de Rs 200 000 à bord alors que les opérations de sauvetage étaient sous sa responsabilité. Contacté, un haut gradé au CCID a confirmé qu'une enquête est en cours par rapport à un vol allégué d'équipements et de cigarettes sur le Lu Rong Yuan Yu 588. Et qu'un représentant de Polyeco, qui avait remorqué le bateau de pêche, a été entendu hier par la police.

Dans une déclaration à l'express, Polyeco explique que le 8 mars, un membre de l'équipe d'intervention a été hélitreuillé à bord du chalutier par les autorités et qu'il a constaté que le bateau de pêche avait déjà été vandalisé. «Une déposition a été faite à la police et aux autorités concernées et des photographies remises. Une enquête est en cours et Polyeco préfère ne peut pas faire d'autres commentaires. Polyeco continue son travail à Maurice et continuera à apporter son soutien aux autorités.» Une source policière confirme que des images enregistrées seront visionnées par les enquêteurs du CCID pour faire la lumière sur ces allégations de vol. Il faut noter qu'après une remise à flot, qui a débuté deux jours après le naufrage, le Lu Rong Yuan Yu 588 a finalement pu être extirpé des récifs de Pointe-aux-Sables, le 11 mars à 11 h 30. L'opération a nécessité une équipe de 16 personnes car 130 tonnes de diesel et cinq tonnes de lubrifiants se trouvaient à bord.

Répondant à une question parlementaire du député rouge Fabrice David, le 23 mars, le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, a affirmé que le Lu Rong Yuan Yu 588 ne détenait pas de permis de pêche pour opérer dans la zone économique exclusive de Maurice.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.