Tunisie: Energie - Le mix énergétique comme solution pertinente

10 Avril 2021

Une conférence sur «le démarrage du programme de transition énergétique dans les structures publiques» a été organisée le mardi 6 avril à Tunis. M. Mohamed Bousaïd, ministre de l'Industrie, de l'Energie et des Mines, a ouvert les travaux de cette conférence en présence de M. Fethi Henchi, directeur général de l'Agence nationale de maîtrise de l'énergie, ainsi que d'experts et de techniciens dans le domaine de l'énergie.

Le ministre a mis en exergue l'importance de cette conférence qui a contribué à faire connaître le programme d'investissement relatif à la transition énergétique et qui vise à exploiter les ressources de l'économie dans l'énergie et la maîtrise énergétique.

Le ministre a indiqué, par ailleurs, que la Tunisie connaît, depuis la dernière décennie, un déficit structurel dans la balance énergétique. En effet, ce déficit a atteint près de 5. 2 millions de tonnes équivalent pétrole (Tep) en 2020, soit l'équivalent de 57% du total de la consommation de l'énergie au cours de la même année. Cet état de fait est dû au déclin naturel des ressources nationales du pétrole et du gaz d'une façon sensible, outre l'augmentation de la demande en énergie primaire.

Un fardeau pour le budget

Les fonds alloués pour la compensation des différents produits énergétiques ont atteint 18 milliards de dinars, ce qui constitue un fardeau important pour le budget de l'Etat et cause des pressions considérables sur les finances publiques. Le ministre a indiqué que le programme de transition énergétique dans les structures publiques a été conçu grâce à la collaboration tuniso-allemande avec un coût estimé à 200 millions de dinars au cours des prochaines années (2021-2024). Ce programme sera exécuté dans les bâtiments et les structures publiques. Il va contribuer à réduire la consommation de l'énergie dans les entreprises publiques adhérentes de 20%.

L'orateur a précisé que la stratégie nationale de production de l'électricité à partir des énergies renouvelables se base sur la baisse de la demande en énergie de 30% par rapport au niveau de consommation de 2010 et l'augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique national de 30% à l'horizon 2030. A noter que les services du ministère ont reçu des demandes d'offres dans le cadre de la quatrième partie des projets de production de l'électricité à partir de l'énergie solaire photovoltaïque dans une limite de 16 projets pour le régime des autorisations de 70 mégawatts. De son côté, M. Fethi Henchi a souligné que le Fonds de transition énergétique a contribué à parachever le système des primes en disposant des ressources de financement nouvelles en vue de permettre au consommateur d'exploiter de façon rationnelle l'énergie.

A rappeler que la Tunisie a été classée par la Banque mondiale parmi les 20 meilleurs pays dans le domaine de l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables sur un ensemble de 133 pays, et ce, à la faveur de la politique énergétique inaugurée depuis la moitié des années quatre-vingts. La Tunisie a adhéré également aux efforts internationaux relatifs à l'atténuation des effets des changements climatiques depuis 2016, en approuvant la Convention de Paris sur les changements climatiques qui vise à réduire la densité du carbone dû à l'économie nationale de 41% à l'horizon 2030.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.