Sénégal: Saint-Louis / Remise officielle des cartes d'adhésion à la mutuelle de santé de Ross Béthio - 200 enfants de migrants de retour dans la région ciblés

Dans la commune de Ross Béthio, 200 enfants de migrants de retour dans la région de Saint-Louis ont reçu avant-hier, jeudi 08 avril, des mains de l'Ambassadeur du Portugal au Sénégal, leurs cartes d'adhésion à la Mutuelle de Santé de ladite commune. C'est à l'initiative des responsables de l'Organisation Jeunesse Espoir dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Réintégration et d'Autonomisation pour le bien-être des femmes et enfants migrants de retour dans la région. Le but est d'améliorer leur mieux-être afin qu'ils puissent bénéficier d'une couverture maladie et intégrer le système éducatif sénégalais.

La santé et l'éducation sont des droits humains fondamentaux, pour ainsi reprendre les propos de son Excellence Vitor Séréno, Ambassadeur du Portugal au Sénégal qui estime que "tout individu, sans distinction de race, de sexe, de nationalité, d'origine ethnique ou sociale, de religion ou de préférence politique, d'âge ou de handicap, doit avoir accès à l'éducation et aux services de santé."

C'est ce qui justifie d'ailleurs l'appui et l'accompagnement de son ambassade apportés aux responsables de l'Organisation Jeunesse Espoir qui ont vu leur projet être financé par la Coopération Portugaise. D'où l'enrôlement de 200 enfants de migrants de retour dans la région de Saint-Louis à la couverture maladie. "Nous avons procédé à la remise officielle des cartes d'adhésion à la Mutuelle de Santé de la commune de Ross Béthio. Nous avons pu remettre 200 cartes aux enfants de migrants de retour afin qu'ils puissent bénéficier d'une couverture maladie. L'autre aspect, toujours dans le cadre de ce Projet, nous accompagnons les femmes et les enfants dans le but de les intégrer dans le système éducatif sénégalais", a soutenu Fara Ndiaye, Directeur exécutif de l'Organisation Jeunesse Espoir.

"Ces 200 enfants seront pris en charge à 80% au niveau de la Mutuelle de Santé de Ross Béthio. Donc leurs parents n'auront qu'à payer 20% des frais. Le but est de garantir leur santé", a-t-il précisé. "Aujourd'hui, nous sommes ici pour répondre à un besoin fondamental des familles et des enfants notamment l'accès aux soins de santé. C'est un honneur pour le Portugal de pouvoir garantir que chacun de ces enfants bénéficie de services de santé, qui sont essentiels pour leur sécurité, leur développement et leur bien-être", a fait savoir Vitor Sémégo, Ambassadeur du Portugal au Sénégal.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.