Maroc: Cinq questions à Béatrice Beloubad, directrice nationale de l'association SOS Villages d'Enfants

interview

Casablanca — L'Association SOS Villages d'Enfants a annoncé jeudi le lancement officiel au Village d'Enfants SOS Dar Bouazza (Nouaceur) du programme "Agir pour une amélioration de la protection sociale au Maroc", dans le cadre d'un partenariat avec l'Union européenne (UE).

Dans un entretien à la MAP, la directrice nationale de l'association SOS Villages d'Enfants Maroc, Mme Béatrice Beloubad, souligne l'importance et les objectifs de ce programme, ainsi que les efforts déployés par l'association pour garantir une protection sociale idéale des enfants privés d'affection familiale.

1- Quels sont les principaux objectifs du nouveau programme initié par l'association pour l'amélioration de l'action sociale au profit des enfants?

Le programme "Agir pour une amélioration de la protection sociale au Maroc", qui sera financé par l'UE sur 2 ans, va aider l'association à accueillir et mettre en place une série d'actions nécessaires pour élargir les champs d'activité, et augmenter le nombre d'enfants bénéficiaires de la protection sociale au sein des Villages d'Enfants qui accueillent chaque année entre 50 et 60 enfants abandonnés.

Il s'agit aussi de placer plus d'enfants dans des familles d'accueil, un projet novateur qui permet de placer des enfants avec un suivi rigoureux pour la prise en charge, l'association étant parfaitement convaincue que la place d'un enfant est dans sa famille biologique. Si cela n'est pas possible, il sera question de placement d'enfants dans des familles d'accueil et l'UE va cofinancer une trentaine de ces familles.

2- Comment évaluez-vous la question de la qualité dans l'action sociale menée par votre association?

Notre association est parfaitement convaincue de la nécessité de mettre en place un outil de travail professionnel, en l'occurrence les projets d'établissements qui permettront une réflexion dans chaque établissement pour analyser la pratique actuelle et réfléchir à la manière d'améliorer et renforcer la qualité pour prendre en charge chacun des bénéficiaires.

3- L'association réalise nombre d'initiatives pour diversifier son offre de prestations, quelles sont les principales initiatives dans ce cadre?

Outre la protection des enfants abandonnés, y compris ceux à besoins spécifiques, il y a une nouvelle orientation pour la protection de la famille qui consiste à accorder un intérêt particulier à la mère qui représente le noyau dur de la famille marocaine.

Dans ce contexte, l'association a mis en place un programme innovant baptisé "Famille de l'avenir" visant l'accompagnement des mères solitaires (divorcées, veuves et mères célibataires) et leur soutien pour les encourager à garder leurs enfants et à protéger d'autres, à travers un soutien financier pour subvenir à leurs besoins.

Ce projet, qui renforce la position de la famille en tant que pilier de la société, permet aux enfants privés d'affection paternelle d'avoir un véritable foyer, à travers le soutien des mères qui bénéficient de formations leur permettant de prendre soin de leur famille et résoudre leurs problèmes à caractère économique, social et psychologique.

4- Quels sont les moyens adoptés par l'association pour le soutien de ces mères?

Dans ce programme, nous prenons soin des mères qui s'occupent seules des enfants, et nous oeuvrons pour garantir une meilleure protection des enfants, notamment pour ce qui est de la scolarisation et la lutte contre la déperdition scolaire, outre le traitement des problèmes psychiques et sanitaires des enfants pris en charge.

Nous aidons les mères à avoir confiance en elles et en leurs capacités à prendre soin de leurs enfants, et nous leur offrons des formations spécialisées pour les aider à adhérer à des projets générateurs de revenus.

Il y en a 80 mères solitaires se trouvant dans une situation précaire qui sont suivies et accompagnées en vue de les rendre autonomes et offrir à leurs enfants des conditions de vie décentes.

5- Quel message désirez-vous transmettre aux acteurs sociaux pour contribuer à l'amélioration de la qualité de l'action sociale au profit des enfants au Maroc?

Notre association est présente sur le terrain depuis plus de 35 ans et compte 162 personnes actives dans le domaine social, à travers 6 établissements de protection sociale qui accueillent 850 enfants et mineurs abandonnés et dans une situation de grande précarité. Ils sont accompagnés par des équipes spécialisées dans les domaines social et psychologique, en mettant à leur disposition différents programmes.

Ces actions requièrent davantage d'efforts, et incitent nos partenaires et les intervenants dans le champ de la protection sociale à redoubler d'efforts pour nous accompagner et permettre d'augmenter le nombre d'employés, soutenir les mères et les enfants et les catégories en situation de précarité socio-économique.

Les programmes de l'association sont de bonnes solutions pour l'amélioration de l'offre en matière de protection sociale. Le succès de cette action requiert l'adhésion des autorités publiques et des organisations de la société civile, afin d'oeuvrer ensemble à la modernisation des systèmes de protection sociale au Maroc.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.