Maroc: La cellule du détenu S.R. a fait l'objet de fouilles dans le respect des dispositions en vigueur

Rabat — La cellule du détenu S.R. a fait l'objet de fouilles en sa présence et dans le total respect des dispositions légales en vigueur, a affirmé l'administration de la prison locale Ain Sebaa1.

"Contrairement à ce qui a été publié par l'épouse de l'intéressé, il ne s'agit nullement de fouilles humiliantes, mais d'une démarche faisant partie de la procédure appliquée en cas de grève de la faim pour tous les détenus sans exception aucune", a précisé l'administration dans une mise au point.

Au sujet de "l'interdiction qui lui aurait été faite de communiquer avec sa famille", l'administration de la prison a assuré qu'il s'agit d'"allégations sans fondement, l'intéressé ayant bénéficié de son droit de contacter sa famille via le téléphone fixe de l'établissement conformément au programme établi à cet effet. Le détenu "n'a jamais été privé de ce droit", a-t-elle ajouté, relevant qu'il a volontairement renoncé à ce droit.

L'administration de la prison a dans ce cadre affirmé que le détenu S.R. bénéficie de tous ses droits légalement acquis au sein de l'établissement pénitentiaire, et que la notification de son entrée en grève de la faim, qu'il a soumise, n'a rien à voir avec les circonstances de sa détention. La direction de l'établissement a tenté d'intervenir pour le dissuader de poursuivre sa grève au regard des graves répercussions sur son état de santé, chose qu'il a rejetée. L'administration s'est ainsi trouvée dans l'obligation de le placer sous surveillance médicale au sein de l'établissement.

"Le détenu en question est responsable des conséquences qui peuvent résulter de sa grève de la faim, mais aussi sa famille et toutes les parties qui l'incitent à mener une telle action, en vue de faire pression sur l'État et contourner la voie judiciaire", conclut-on.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.