Angola: MEP conseille aux entreprises de s'inscrire sur les plateformes économiques

Luanda — Le ministre de l'Économie et du Plan, Sérgio dos Santos, a conseillé vendredi, à Luanda, les hommes d'affaires de s'inscrire sur les plateformes du ministère, pour surmonter les contraintes qui empêchent l'exercice de l'activité.

S'exprimant lors d'une réunion avec des hommes d'affaires qui opèrent à Luanda, le ministre a précisé qu'une façon de coordonner les affaires était de faire enregistrer les parties intéressées sur les plates-formes du MEP afin de surmonter les contraintes au niveau national.

Sérgio dos Santos a expliqué aux hommes d'affaires les mesures prises par le gouvernement angolais pour mettre en œuvre des projets qui favorisent la diversification de l'économie.

Lors de cette première rencontre, qui s'est tenue à Luanda en présence de la gouverneure provinciale, Joana Lina, les hommes d'affaires ont déclaré qu'ils rencontraient des grandes difficultés pour obtenir du financement pour la mise en œuvre de leurs projets.

Le mauvais état des routes pour l'écoulement des produits au niveau des municipalités et des provinces, la complexité dans l'acquisition de la matière première sont d'autres difficultés présentées au cours de la réunion par les hommes d'affaires.

Les entrepreneurs ont également mentionné la bureaucratie dans le processus de la création d'entreprises, ainsi que les obstacles dans l'acquisition de titres pour la concession de terres, comme étant d'autres contraintes.

Pour surmonter les difficultés rencontrées par les entreprises pour obtenir les documents, Joana Lina a expliqué aux entrepreneurs qu'il était en cours le processus de transfert des compétences du gouvernement provincial vers les administrations locales pour réduire la bureaucratie.

Quant au mauvais état des routes dans les municipalités, la gouverneure a a déclaré que certains travaux s'amélioraient dans le cadre du programme de l'Etat qui vise à créer les conditions pour la mobilité.

S'exprimant lors d'une réunion avec des hommes d'affaires qui opèrent à Luanda, le ministre a précisé qu'une façon de coordonner les affaires était de faire enregistrer les parties intéressées sur les plates-formes du MEP afin de surmonter les contraintes au niveau national.

Sérgio dos Santos a expliqué aux hommes d'affaires les mesures prises par le gouvernement angolais pour mettre en œuvre des projets qui favorisent la diversification de l'économie.

Lors de cette première rencontre, qui s'est tenue à Luanda en présence de la gouverneure provinciale, Joana Lina, les hommes d'affaires ont déclaré qu'ils rencontraient des grandes difficultés pour obtenir du financement pour la mise en œuvre de leurs projets.

Le mauvais état des routes pour l'écoulement des produits au niveau des municipalités et des provinces, la complexité dans l'acquisition de la matière première sont d'autres difficultés présentées au cours de la réunion par les hommes d'affaires.

Les entrepreneurs ont également mentionné la bureaucratie dans le processus de la création d'entreprises, ainsi que les obstacles dans l'acquisition de titres pour la concession de terres, comme étant d'autres contraintes.

Pour surmonter les difficultés rencontrées par les entreprises pour obtenir les documents, Joana Lina a expliqué aux entrepreneurs qu'il était en cours le processus de transfert des compétences du gouvernement provincial vers les administrations locales pour réduire la bureaucratie.

Quant au mauvais état des routes dans les municipalités, la gouverneure a a déclaré que certains travaux s'amélioraient dans le cadre du programme de l'Etat qui vise à créer les conditions pour la mobilité.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.