Angola: Cunene subit une invasion de criquets

Ondjiva — Des criquets ont détruit des cultures de maïs vendredi, dans la province de Cunene.

L'information a été fournie samedi à l'Angop, par le directeur du Bureau provincial de l'agriculture de Cunene, Pedro Tiberio, qui a expliqué que le ravageur était apparu dans la commune de Chiedi, municipalité de Namacunde, et se dirigeait vers la localité d'Oipembe.

Il a déclaré que le ministère de l'Agriculture avait déjà été informé, afin de fournir des moyens aériens pour pulvériser certaines exploitations, pour éviter de nouveaux dommages.

Pedro Tiberio a précisé qu'un tel fléau avait déjà été enregistré cette année dans la province de Cuando Cubango et dans certaines provinces de la Namibie.

L'information a été fournie samedi à l'Angop, par le directeur du Bureau provincial de l'agriculture de Cunene, Pedro Tiberio, qui a expliqué que le ravageur était apparu dans la commune de Chiedi, municipalité de Namacunde, et se dirigeait vers la localité d'Oipembe.

Il a déclaré que le ministère de l'Agriculture avait déjà été informé, afin de fournir des moyens aériens pour pulvériser certaines exploitations, pour éviter de nouveaux dommages.

Pedro Tiberio a précisé qu'un tel fléau avait déjà été enregistré cette année dans la province de Cuando Cubango et dans certaines provinces de la Namibie.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.