Algérie: Constantine - Ouverture de la Maison de la créativité

CONSTANTINE - Les structures du secteur de la culture de la wilaya de Constantine ont été renforcées par l'ouverture samedi d'une Maison de la créativité située au centre-ville, lors d'une cérémonie présidée par le wali Ahmed Abdelhafid Saci.

Aménagée au siège de la Medersa, un établissement relevant auparavant du secteur de l'enseignement supérieur, la Maison de la créativité est considérée comme une annexe de la Maison de la culture Malek Haddad, a précisé la directrice de cette structure culturelle Amira Deliou.

Située dans la rue Larbi Ben M'hidi, cette structure est destinée à la dynamisation des activités culturelles, tout en contribuant à la promotion de ce secteur à l'échelle locale, a indiqué dans ce contexte la même responsable.

L'ouverture de cette structure a été marquée par l'inauguration par le chef de l'exécutif local d'une exposition dédiée à la distillation de l'eau de rose et de fleur d'oranger, dont la fête traditionnelle est prévue au mois d'avril de chaque année.

L'exposition, marquant la reviviscence de la nature dans l'antique Cirta, met en exergue les ustensiles utilisés pour la distillation de l'eau de rose et différentes variétés de gâteaux traditionnels aromatisés à l'eau de fleur d'oranger dont les senteurs ont suscité un vif intérêt des visiteurs, heureux de renouer avec une fête devenue tradition dans cette ville.

Initiée par la direction de la culture, en étroite collaboration avec les services de la Maison de la culture Malek Haddad, l'exposition fait partie du programme de célébration du mois du patrimoine de la ville du Vieux Rocher (18 avril-18 mai), a déclaré le directeur local du secteur, Zitouni Laribi.

Accompagné des autorités locales, le wali a procédé aussi à la visite d'autres stands réservés à des produits artisanaux de diverses spécialités à l'instar de la vannerie, la dinanderie et l'habillement traditionnel.

Le programme établi à l'occasion de l'ouverture de la Maison de la créativité a porté également sur l'ouverture d'écoles de formations artistiques en hommage aux défunts artistes décédés l'année dernière, dont l'école de Zineddine Benabdallah de formation à l'art Aissaoua, l'école de l'artiste Amar Allalouche, spécialisée dans la formation aux arts plastiques et celle de Kaddour Darsouni, destinée au malouf.

Une école de formation au théâtre, celle du défunt comédien et metteur en scène Abdelhamid Habbati, a été en outre ouverte au grand bonheur de jeunes désirant bénéficier de cours d'initiation au théâtre, dans le cadre de ce programme qui a consisté également en l'ouverture d'ateliers de lecture, dessin et musique au profit des jeunes enfants.

Des familles des défunts artistes ont été honorées par le chef de l'exécutif local à travers la remise d'attestations de reconnaissance et de bouquets de roses.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.