Afrique: Covid-19 - La Russie veut plus de coopération avec l'Angola

Luanda — Le ministre russe des Ressources naturelles et de l'Environnement, Aleksandr Kozlov, a exprimé, vendredi, l'intérêt de son pays pour le renforcement de la coopération avec l'Angola, principalement dans le domaine de la santé.

S'adressant à la presse, à l'issue de la réunion de la Commission intergouvernementale de coopération économique, technico-scientifique et commerciale Angola-Russie, le ministre russe a déclaré que son pays avait l'intention de soutenir la lutte contre la pandémie de Covid-19 en Angola.

Aleksandr Kozlov a salué le fait que l'Angola ait été l'un des premiers pays africains à reconnaître le vaccin Spoutnik, le considérant comme une démonstration des liens d'amitié entre les deux Etats.

Le vaccin Sputnik V est actuellement autorisé dans 57 pays et disponible pour 1,5 milliard de personnes dans le monde.

L'Angola a reçu, début mars de cette année, 624 mille doses de vaccin contre le Covid-19, d'un lot de 2,172 millions de doses, dans le cadre de l'initiative Covax-Facility.

Toujours en mars, le pays a reçu 200 000 doses de vaccin Sinopharm, créé par l'Institut biologique de Pékin, grâce à un don du gouvernement chinois.

Le pays s'attend à recevoir, d'ici la fin juin, 6,4 millions de doses du vaccin AstraZeneca ou d'autres disponibles pour couvrir les besoins de la première étape du plan de vaccination contre le Covid-19, défini par le ministère de la Santé, couvrant 20 pour cent de la population.

Il est prévu de vacciner 52 pour cent de la population angolaise, soit 16 823 284 personnes de plus de 16 ans.

L'Angola compte actuellement 23 442 cas positifs, avec 549 décès, 21 589 guéris et 1 104 actifs.

S'adressant à la presse, à l'issue de la réunion de la Commission intergouvernementale de coopération économique, technico-scientifique et commerciale Angola-Russie, le ministre russe a déclaré que son pays avait l'intention de soutenir la lutte contre la pandémie de Covid-19 en Angola.

Aleksandr Kozlov a salué le fait que l'Angola ait été l'un des premiers pays africains à reconnaître le vaccin Spoutnik, le considérant comme une démonstration des liens d'amitié entre les deux Etats.

Le vaccin Sputnik V est actuellement autorisé dans 57 pays et disponible pour 1,5 milliard de personnes dans le monde.

L'Angola a reçu, début mars de cette année, 624 mille doses de vaccin contre le Covid-19, d'un lot de 2,172 millions de doses, dans le cadre de l'initiative Covax-Facility.

Toujours en mars, le pays a reçu 200 000 doses de vaccin Sinopharm, créé par l'Institut biologique de Pékin, grâce à un don du gouvernement chinois.

Le pays s'attend à recevoir, d'ici la fin juin, 6,4 millions de doses du vaccin AstraZeneca ou d'autres disponibles pour couvrir les besoins de la première étape du plan de vaccination contre le Covid-19, défini par le ministère de la Santé, couvrant 20 pour cent de la population.

Il est prévu de vacciner 52 pour cent de la population angolaise, soit 16 823 284 personnes de plus de 16 ans.

L'Angola compte actuellement 23 442 cas positifs, avec 549 décès, 21 589 guéris et 1 104 actifs.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.