Angola: Covid-19 - Président de la République prolonge la situation de catastrophe publique

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a décidé, vendredi, de prolonger la situation de calamité publique jusqu'au 10 mai de l'année en cours.

Dans un décret présidentiel, qui entre en vigueur à minuit le 11 avril (dimanche), la vaccination des professionnels de la santé et de l'éducation, ainsi que des forces de défense et de sécurité et autres professionnels désignés par les autorités sanitaires, est particulièrement recommandée en vue de prévenir la contagion de masse et de préserver la santé de toutes les personnes avec lesquelles ils sont en contact.

Selon le décret, les personnes vulnérables à l'infection Covid-19, les personnes âgées de 60 ans ou plus, atteintes d'une maladie chronique à risque, sont soumises à une protection spéciale, conformément aux directives des autorités sanitaires, les personnes obèses et femmes enceintes.

Le décret définit également les règles de fonctionnement des services publics et privés et des équipements sociaux pendant la durée de la situation de calamité publique.

En ce qui concerne le processus d'enseignement, le diplôme établit que les cours doivent continuer dans les établissements d'enseignement publics et privés, à tous les niveaux d'enseignement, y compris dans les établissements scolaires étrangers et les écoles internationales qui se trouvent sur le territoire angolais.

Selon le Chef de l'Etat, la province de Luanda demeure sous cordon sanitaire.

Dans un décret présidentiel, qui entre en vigueur à minuit le 11 avril (dimanche), la vaccination des professionnels de la santé et de l'éducation, ainsi que des forces de défense et de sécurité et autres professionnels désignés par les autorités sanitaires, est particulièrement recommandée en vue de prévenir la contagion de masse et de préserver la santé de toutes les personnes avec lesquelles ils sont en contact.

Selon le décret, les personnes vulnérables à l'infection Covid-19, les personnes âgées de 60 ans ou plus, atteintes d'une maladie chronique à risque, sont soumises à une protection spéciale, conformément aux directives des autorités sanitaires, les personnes obèses et femmes enceintes.

Le décret définit également les règles de fonctionnement des services publics et privés et des équipements sociaux pendant la durée de la situation de calamité publique.

En ce qui concerne le processus d'enseignement, le diplôme établit que les cours doivent continuer dans les établissements d'enseignement publics et privés, à tous les niveaux d'enseignement, y compris dans les établissements scolaires étrangers et les écoles internationales qui se trouvent sur le territoire angolais.

Selon le Chef de l'Etat, la province de Luanda demeure sous cordon sanitaire.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.