Maroc: Signature d' avenants aux accords spéciaux pour la création de 100 classes préscolaires

Des avenants aux accords spéciaux pour la programmation et l'implantation de près de 100 classes d'enseignement préscolaire ont été signés, mercredi à Rabat, entre la Fondation BMCE Bank pour l'éducation et l'environnement et trois académies régionales d'éducation et de formation, à savoir Marrakech-Safi, Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Fès-Meknès.

Signés lors d'une cérémonie présidée par le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaïd Amzazi, et la présidente de la Fondation BMCE Bank of Africa, Leila Meziane Benjelloun, ces avenants s'inscrivent dans le cadre de l'activation de l'accord-cadre conclu entre le ministère et la fondation le 16 mai 2018, ainsi que des accords de partenariats péciaux signés entre les académies régionales d'éducation et de formation et cette fondation le 18 juillet 2018, date du lancement officiel du programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

La signature de ces avenants s'inscrit, également, dans le cadre de la mise en œuvre du projet d'amélioration et de généralisation de l'enseignement préscolaire, notamment le projet n° 1 "la promotion préscolaire et l'accélération du rythme de sa généralisation", objet de la loi-cadre 17-51 relative au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique. M. Amzazi a indiqué, dans une déclaration à la presse, que la signature des avenants des accords spéciaux vient élargir la première expérience qui concernait 40 unités d'enseignement préscolaire au niveau de trois académies ayant adopté un modèle pédagogique innovant, basé sur trois langues (arabe, amazigh et une langue étrangère) à partir de la tranche d'âge de 4 ans, notant que ce programme s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre, notamment le projet n° 1.

De son côté, la présidente de la Fondation BMCE Bank of Africa, Leila Meziane Benjelloun, a fait savoir, dans une déclaration similaire, qu'en vertu des avenants signés avec les trois AREF, une centaine de classes de préscolaire entièrement équipées et dotées en tableaux blancs interactifs et en ordinateurs seront construites en dur au cours des deux prochaines années, selon le modèle Medersat.com. Pour encadrer l'action des éducatrices et éducateurs de la moyenne section, une nouvelle mallette pédagogique dédiée à ce cycle a été élaborée, en faisant appel à des experts dans les différents domaines concernés, a-t-elle dit, ajoutant que sept projets thématiques, constituant les centres d'intérêt et répondant aux besoins des enfants à ce niveau d'apprentissage ont été retenus.

Pour sa part, Brahim Benjelloun Touimi, administrateur directeur général exécutif du groupe BMCE BOA, a relevé que la Fondation BMCE Bank se dit fière d'œuvrer symboliquement à la généralisation de l'enseignement préscolaire, en tant que fondement du modèle éducatif. Ce modèle a été mené par Medersat.com depuis le début des années 2000, a-t-il précisé. Le ministre, en compagnie de la présidente de la Fondation, avait procédé le jour-même à l'inauguration de classes préscolaires dans les écoles primaires "Al-Nour" et "Tamesna", dans la commune de Tamesna (province de Témara).

Interpellation

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de Tanger ont procédé, mercredi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l'interpellation de cinq individus, âgés entre 29 et 37 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de trafic de drogue et de psychotropes. Les mis en cause ont été interpellés lors d'une opération sécuritaire menée au niveau du quartier "Mesnana" à Tanger, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que la fouille a permis la saisie de 3.161 comprimés psychotropes dont 2.366 de type "Rivotril" et 795 de types "Ecstasy", outre une voiture légère, six téléphones portables et une somme d'argent qui pourrait provenir de ce trafic illicite. Le pointage effectué dans les bases de données de la Sûreté nationale a révélé que deux des prévenus font l'objet d'avis de recherche nationaux pour leur implication présumée dans des affaires de trafic de drogue et de psychotropes, précise le communiqué.

Décharge

La Commission de l'environnement, de la santé et des espaces verts au sein du Conseil communal de Béni Mellal a effectué récemment une visite dans la décharge municipale, désormais gérée par une entreprise spécialisée selon des procédés modernes et scientifiques. Lors de cette visite, la commission s'est arrêtée sur les différentes étapes de réalisation de ce projet, notamment l'entreposage des déchets dans des bassins équipés contre les infiltrations du lixiviat, indique un communiqué de la commune de Béni Mellal. La Commission s'est enquise de la construction d'une usine de tri des déchets et des locaux administratifs de ce projet, ajoute la même source, relevant qu'il sera procédé au cours des prochains mois à la mise en place d'un centre de traitement du lixiviat et de plusieurs autres bassins d'entreposage des déchets.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.