Tunisie: Tunis renforce ses mesures pour limiter la contamination

Les autorités tunisiennes ont annoncé mercredi soir le renforcement des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19, qui connait une nette augmentation depuis la semaine dernière entraînant une situation "dangereuse" dans le pays.

Du 9 au 30 avril, les rassemblements privés et publics sont interdits et les gouverneurs sont appelés à décréter un couvre-feu nocturne du 19h00 à 05H00 locales. Un couvre-feu était déjà en vigueur du 22H00 à 05H00 locales. Les gouverneurs seront aussi autorisés à décider le confinement des régions "atteignant un niveau dangereux de contamination", a indiqué mercredi lors d'une conférence de presse Hasna Ben Slimane, porte-parole du gouvernement. La même source a annoncé également la fermeture des souks hebdomadaires sur tout le territoire tunisien.

Un auto-confinement obligatoire de cinq jours sera imposé aux personnes venant de l'étranger, qui devront aussi présenter à leur arrivée le résultat négatif d'un test PCR fait 72 heures avant leur voyage, a ajouté Mme Ben Slimane. Des responsables hospitaliers ont alerté ces derniers jours sur une situation pandémique dangereuse avec une augmentation des contaminations touchant plus de mille personnes et faisant des dizaines de morts par jour depuis la semaine dernière. Le taux d'occupation des lits de réanimation a atteint 80% et risque d'augmenter, a ajouté lors de cette conférence de presse le ministre de la Santé Faouzi Mehdi jugeant, lui aussi, la situation actuelle "dangereuse". Au 6 avril la Tunisie, qui a moins de 12 millions d'habitants, avait enregistré 264.994 cas confirmés dont 9.087 décès depuis mars 2020, selon un communiqué du ministère de la Santé publié mercredi.

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.