Algérie: Ramadhan - Appel au respect des mesures préventives contre le Covid-19

Alger — La Protection civile a appelé, dimanche, les citoyens à respecter "pleinement" les mesures décrétées pour lutter contre la Covid-19 et à faire preuve de "prudence" pour éviter les accidents de la route ainsi que les accidents domestiques, alors que débute cette semaine le mois de ramadhan, dans un contexte sanitaire marqué cette année encore par la persistance de la pandémie du Coronavirus.

"En prévision du mois sacré de Ramadhan et vu la persistance de la situation pandémique à travers le pays et dans le monde entier, la Direction générale de la Protection civile invite tous les citoyens à prendre les précautions nécessaires et à faire preuve de prudence, en mettant pleinement en œuvre les mesures préventives liées à la Covid19, à travers le respect des règles", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

La direction générale de la Protection civile a insisté, à ce titre, sur l'importance de "se laver les mains à chaque fois" et sur le "respect de la distanciation physique".

Elle a souligné, dans ce contexte, la nécessité de "faire preuve de prudence en respectant certaines règles et consignes de sécurité de base pour éviter les risques liés au jeûne", mettant en garde contre le danger de l'excès de vitesse, plus particulièrement durant les dernières minutes précédant la rupture du jeûne ou le début du confinement dans certaines wilayas, mais aussi contre la fatigue, l'empressement, la somnolence et la baisse de vigilance qui aggravent le risque d'accident, particulièrement pour les chauffeurs de bus, taxis et camions qui font de longs trajets.

La Protection civile recommande aux usagers de la route de "respecter le code de la route, d'éviter les excès de vitesse, de respecter la distance de sécurité, et de faire des pauses en cas de fatigue ou somnolence", exhortant les motards à porter le casque.

Dans le même contexte, la Protection civile souligne que "les repas chauds et brûlants ainsi que l'huile de friture représentent un autre risque à ne pas négliger particulièrement au niveau de la cuisine ou plusieurs victimes par brûlures dont des femmes et des enfants sont enregistrées", rappelant que "les intoxications alimentaires enregistrées durant le mois sacré, sont généralement provoquées par le non-respect des conditions de conservation (rupture de la chaîne de froid), l'exposition et la vente des denrées alimentaires sur la voie publique et le manque d'hygiène".

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.