Maroc: Vers le lancement d'une plateforme numérique d'investissement dédiée aux MRE (ministre)

Béni Mellal — Une plateforme numérique d'investissement destinée aux Marocains résidents à l'étranger (MRE) verra le jour prochainement, a indiqué la ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l'étranger, Nezha El Ouafi.

Cette plateforme se veut un espace institutionnel organisé qui rassemblera les investisseurs parmi les MRE dans le but d'échanger les informations sur les opportunités économiques et d'investissement offertes par le Royaume dans les différents domaines, a précisé la ministre.

Dans une déclaration à la MAP en marge du lancement à Béni Mellal du projet "Déploiement des politiques migratoires au niveau régional: DEPOMI", Mme El Ouafi a ajouté que la mise en place d'un cadre de gouvernance pour accueillir et accompagner les investissements des Marocains du monde par les institutions concernées est de nature à encourager les MRE à entreprendre davantage.

La ministre déléguée a mis en relief à cet égard la grande volonté de la communauté des MRE issus de la région Béni Mellal-Khénifra d'investir dans leur région d'origine et l'expérience inestimable qu'ils ont développée dans les pays d'accueil ainsi que les opportunités d'investissement importantes qu'offrent plusieurs écosystèmes de production dans la région comme la filière agricole et écologique.

Elle a en outre affirmé que le renforcement des approches visant à consolider et à raffermir les liens et l'attachement des MRE avec leur pays d'origine passe également par une adhésion institutionnelle dans les projets de développement territorial initiés par les Marocains du monde.

Mme El Ouafi a insisté aussi sur l'importance d'accorder un intérêt grandissant à la contribution des MRE au processus du développement du pays en particulier les générations montantes soit pas leur implication dans des projets d'investissement ou à travers le transfert des expériences qu'ils ont acquises dans leurs pays d'accueil.

Parmi les mesures mises en place par le Royaume pour encourager l'investissement et rendre plus facile l'acte d'investir, Mme El Ouafi a cité la simplification des procédures administratives pour permettre aux entrepreneurs et aux porteurs de projets de tirer parti aussi bien des potentialités et des opportunités offertes que des plans de relance économique lancés par SM le Roi Mohammed VI à l'occasion de la fête du Trône 2020 et qui se veulent une feuille de route pour le Maroc post-Covid dans ce domaine.

Concernant la politique du Maroc dans le domaine de la migration, la ministre déléguée a assuré que le Royaume est convaincu que la coopération et le partenariat fondés sur le respect des droits des migrants est la voie indiquée pour régler cette problématique.

"Nous sommes tenus par les dispositions du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières à donner corps à cette vision à travers la stratégie nationale de l'immigration et l'asile que nous avons adoptée en 2014", a-t-elle dit.

Elle a mis en avant à ce propos l'expérience réussie du Maroc sur le plan africain et arabe en matière de gestion de la migration transfrontalière à travers des siècles, ce qui a constitué une occasion de brassage culturelle et de développement des valeurs de la tolérance et du vivre-ensemble.

Le projet DEPOMI a pour objectif d'établir des canaux de communication entre les MRE et les collectivités territoriales afin de promouvoir un développement solidaire basé sur l'expertise et les compétences des MRE et les expériences territoriales.

Il s'inscrit, également, dans le cadre de la mobilisation par le Ministère de l'ensemble de ses partenaires afin de renforcer la contribution des Marocains résidant à l'étranger aux chantiers de développement nationaux et territoriaux.

Financé par l'Union Européenne dans le cadre du partenariat avec le Ministère délégué chargé des MRE, DEPOMI va permettre d'intégrer d'une manière progressive et coordonnée la dimension de la migration dans les politiques et stratégies publiques aux niveaux national et régional.

La mise en œuvre du projet est confiée à l'Agence belge de développement-Enabel dans trois régions, à savoir Beni Mellal-Khénifra, l'Oriental et Souss-Massa. Celles-ci présentent des réalités migratoires différentes et les acteurs locaux sont les mieux placés pour analyser et gérer la dynamique migratoire spécifique propre à leur territoire afin d'en faire un levier positif pour le développement économique et social.

Une feuille de route ayant trait à la mobilisation des compétences et la promotion de l'entreprenariat des Marocains Résidant à l'Étranger au niveau territorial, ainsi que la déclinaison régionale de la politique migratoire sera élaborée par région pour instaurer un mécanisme de concertation et de coordination des acteurs qui s'appuie sur l'intégration régionale et locale.

D'autre part, le projet prévoit un partenariat avec les organisations de la société civile pour atteindre des résultats opérationnels ainsi que la recherche et développement grâce à une collaboration entre les universités marocaines et européennes. L'objectif de cette dernière est de mettre à la disposition des régions toutes les données nécessaires pour mieux intégrer la migration dans son développement.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.