Tunisie: Al'approche du mois de Ramadan, les produits agricoles disponibles en grandes quantités

11 Avril 2021

L'Union refuse les mesures relatives à la fermeture des marchés hebdomadaires qui constituent une issue pour les agriculteurs, notamment ceux de petite taille, pour vendre leurs produits à prix abordables.

Suite aux informations divulguées au sujet d'une éventuelle pénurie de certains produits agricoles au cours du mois de Ramadan, ce qui peut engendrer une inquiétude auprès des consommateurs qui craignent une perturbation de l'approvisionnement et une hausse des prix, l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (Utap) rassure tous les Tunisiens que tous les produits agricoles sont disponibles en quantités suffisantes, source de notre production nationale durant le mois saint. Ces produits se répartissent en fruits, légumes, produits laitiers, volailles et qui peuvent couvrir les besoins et même plus grâce aux injections en produits agricoles par les différentes filières, en plus des quantités stockées.

L'Utap souligne que la fièvre acheteuse est à l'origine de la perturbation de l'approvisionnement et la hausse des prix et la propagation des phénomènes de spéculation. Un appel est lancé aux consommateurs pour qu'ils adoptent un comportement rationnel au cours du mois de Ramadan. Quant aux autorités compétentes, elles sont tenues de renforcer le contrôle dans les différents marchés et points de vente.

Des difficultés subies par les producteurs

L'organisation professionnelle a rendu hommage aux agriculteurs et pêcheurs qui jouent un rôle de premier ordre, notamment en cette période difficile marquée par les effets de la pandémie de la Covid-19 dans la mesure où ils continuent à fournir les produits agricoles dans le cadre de la sécurité alimentaire. Pourtant, ces producteurs souffrent de plusieurs problèmes et difficultés. Les agriculteurs ont contribué au succès des campagnes agricoles grâce à leur persévérance et leur dévouement en privilégiant notre souveraineté en matière de sécurité alimentaire.

Par ailleurs, l'Utap a pris connaissance des mesures prises par le gouvernement pour faire face à la pandémie du coronavirus et s'en prémunir. Elle souligne que la lutte contre ce fléau et le dépassement de la situation de façon efficiente ne peuvent se faire que par la prise en compte des aspects sanitaires, économiques et sociaux.

L'Union refuse ainsi les mesures relatives à la fermeture des marchés hebdomadaires qui constituent une issue pour les agriculteurs, notamment ceux de petite taille, pour vendre leurs produits à prix abordables. Cette mesure va contribuer à perturber l'approvisionnement à l'approche du mois de Ramadan et engendrera une hausse des prix et la spéculation sous toutes ses formes. Les marchés hebdomadaires sont des espaces ouverts où la contagion par le coronavirus reste peu probable, surtout si l'on applique les mesures de prévention et les protocoles sanitaires individuels et collectifs.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.