Tchad: Présidentielle tchadienne - Vers une victoire sans coup férir d'Idriss Déby

Président Idriss Deby Itno

Idriss Déby se prépare pour un 6e mandat au soir de la présidentielle du 11 avril au Tchad. Après le désistement de ses adversaires les plus coriaces, qui l'accusent d'avoir verrouillé le jeu démocratique, le chef de l'État sortant, au pouvoir depuis 1990, n'affrontera que six candidats présentés comme des faire-valoir par certains observateurs.

Si l'issue de la présidentielle du 11 avril prochain au Tchad ne fait l'objet d'aucun suspens, la candidature d'Idriss Déby Itno à sa propre succession est toujours au centre de toutes les controverses dans le pays. Dans un élan contestataire, des partis d'opposition, organisations de la société civile, syndicats et mouvements de jeunes se sont mobilisés contre la candidature de celui qui a été élevé, l'année dernière, à la dignité de «maréchal». N'Djaména a réagi en interdisant systématiquement toutes les manifestations de l'opposition et de la société civile, sous prétexte qu'elles sont «susceptibles d'occasionner des troubles à l'ordre public».

Boycotts en série

Dans le pays, si la tension est montée d'un cran à l'approche de la présidentielle, elle a aussi été à l'origine de nombreux désistements. Plusieurs partis politiques et organisations de la société civile se sont clairement inscrits dans la logique du boycott. C'est le cas de trois figures majeures de l'opposition tchadienne: l'opposant historique Saleh Kebzabo, l'avocat Théophile Bongoro et Ngarlejy Yorongar. D'autres opposants comme Succès Masra, leader des «transformateurs», dont la candidature n'a pas été retenue, s'est aussi engagé à leurs côtés dans cette contre-campagne. Lire la suite.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.