Afrique: Le Sénégal crée une commission chargée de la restitution du patrimoine culturel africain

Dakar — Le directeur général du Musée des civilisations noires (MCN), Hamady Bocoum, a annoncé, samedi, à Dakar, la création d'une commission nationale chargée de "faire des propositions appropriées" sur le patrimoine culturel africain à restituer par la France.

"Nous venons d'instituer une commission nationale pour la restitution des biens culturels, qui sera chargée de faire des propositions appropriées sur la totalité des questions" relatives au patrimoine que l'Etat français veut restituer aux pays africains, a déclaré M. Bocoum lors d'un webinaire.

La rencontre avait pour thème : "Restitution des biens culturels". Elle fait partie des manifestations culturelles marquant le centenaire de l'historien sénégalais Amadou-Mahtar M'Bow, ancien directeur général de l'Unesco.

Le président français, Emmanuel Macron, a décidé de restituer aux pays africains des biens culturels emmenés d'Afrique pendant la colonisation. Selon le directeur général du MCN, Amadou-Mahtar M'Bow avait lancé un appel en faveur de la restitution de cette partie du patrimoine culturel, le 7 juin 1978, lorsqu'il dirigeait l'Unesco.

La commission nationale créée par le Sénégal va permettre au pays de travailler avec "méthode et organisation" sur cette restitution des biens culturels annoncée par la France, a dit Hamady Bocoum.

L'arrêté ministériel instituant la commission a été signé, et "tout est mis en œuvre pour les modalités pratiques", a-t-il précisé.

"Le ministre de la Culture et de la Communication va réunir bientôt la commission, qui comprend non seulement des représentants des démembrements de l'Etat, mais aussi des experts", a dit le directeur général du MCN.

Il préconise la coopération des pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) concernés par la restitution du patrimoine culturel. "Il faut que nous fassions (... ) en sorte que tous les pays de la région, au moins à l'échelle de la CEDEAO, soient ensemble pour demander les choses (les biens à restituer) de manière collective", a dit Hamady Bocoum.

Il faut éviter de "substituer à la balkanisation politique la balkanisation culturelle (... ) C'est le danger de la proposition du président Emmanuel Macron. Il sait que la France, n'ayant plus le pouvoir militaire, politique ou économique, tient toutefois en otage notre culture. Son idée est claire, c'est de maintenir la balkanisation via la culture, qui est la dernière arme", a-t-il soutenu.

Un sabre appartenant à la famille d'El Hadj Omar Tall, un résistant à la colonisation étrangère, a été remis par M. Macron à ses descendants et au président sénégalais, Macky Sall, à Dakar.

Les universitaires Souleymane Bachir Diagne, Felwine Sarr et Bénédicte Savoy, et d'autres intellectuels de renom ont pris part au webinaire. A la demande du président français, Felwine Sarr et Bénédicte Savoy ont produit un rapport sur le patrimoine culturel à restituer aux pays africains par la France.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.