Togo: Du poisson impropre à la consommation trouvé dans les marchés

Plusieurs poissons ont été retrouvés morts sur les côtes ghanéennes, ces derniers jours, dont on ignore la cause. Au Togo voisin, ces poissons se retrouvent sur le marché dans certaines villes proches de la frontière. Les premiers récupérés sont pour l'instant saisis et détruits.

Ce sont des chairs de dauphins et de thons fumés découpés comme de la viande de gibier qui sont vendues sur le marché de Kpalimé, au sud-ouest, à 126 Km de la capitale, Lomé. Missahoe, à 15 km de la ville, est une frontière poreuse avec le Ghana d'où ces poissons ont traversé la frontière.

« Stocks avoisinant les 10 kg »

« D'après nos investigations, des stocks avoisinant les 10 kg de ce poisson fumé ont été saisis par le Service vétérinaire et détruits immédiatement », nous indique Agbeneva komlan Alovo, de la Direction préfectorale de L'élevage et du développement rural de Kloto.

La situation est prise au sérieux. Dans la région de Kloto et ses environs, l'alerte est au maximum pour procéder à la saisie de cette viande, avant qu'elle ne tombe dans les casseroles familiales. Sa consommation pourrait avoir des effets sur la santé.

S'abstenir de consommer ce poisson

Le ministre de l'Agriculture, de l'élevage et du développement rural rappelle, dans un communiqué, que les causes de la mortalité massive de ces poissons étant inconnue, il faut s'abstenir de leur consommation. La patrouille des services vétérinaires se poursuit, en ce moment, le long de la frontière ouest du Togo.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.