Centrafrique: L'armée reprend le contrôle de la ville stratégique de Kaga-Bandoro

Des femmes et des enfants déplacés se sont rassemblés sur un site de déplacés dans la ville de Paoua, en République centrafricaine. (photo d'archive)

En République centrafricaine, les autorités se félicitent que l'armée nationale et ses alliés, russes notamment, aient pu entrer dans Kaga-Bandoro. Ce carrefour commercial stratégique, situé à 300 km au nord de Bangui, était aux mains de groupes armés depuis 2014.

C'est peu avant 17h, samedi 10 avril, que les forces armées centrafricaines et leurs alliés ont fait leur entrée dans Kaga-Bandoro. Des tirs ont été entendus mais aucun combat n'a été signalé. Cette offensive avait été annoncée comme un objectif important pour les autorités.

Une partie des rebelles qui tenait Kaga-Bandoro, depuis 2014 avait donc déjà quitté la ville récemment, selon des sources sécuritaires. Quant à ceux qui s'y trouvaient encore, ils se sont repliés samedi soir sans combattre, vers le Nord, en direction de Kabo et Batangafo, selon plusieurs sources. Il s'agit pour l'essentiel de membres de l'UPC d'Al-Khatim, issus de l'ex-Seleka et réputés fortement armés.

En 2019, après plusieurs tentatives échouées, l'armée centrafricaine avait esquissé un timide retour à Kaga-Bandoro, mais ses troupes restaient cantonnées dans leur base, sans mener d'opération. Elles s'en étaient même retirées, affirme une source sécuritaire, après une attaque menée dans le cadre de la rébellion CPC lancée fin décembre.

Kaga-Bandoro accueille le plus grand marché de bétail de la Centrafrique, ce qui en fait une ville stratégique, d'autant que la taxation du bétail constitue une source importante de revenus pour les groupes armés issus de l'ex-Seleka.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.