Sénégal: Tambacounda - Une concertation en vue d'une libre circulation des personnes et des biens

Tambacounda — Des agents des forces de défense et de sécurité, des commerçants, des transporteurs et des élus locaux se sont réunis, samedi, à Tambacounda (est), pour créer un espace de dialogue sur la gestion des frontières et une "compréhension commune" de tous les acteurs concernés par cette question.

La rencontre concerne tous les acteurs impliqués dans la circulation des personnes et des biens. Elle a eu lieu à l'initiative du Centre africain pour le commerce international et le développement, un organe de l'ONG Enda Tiers-Monde.

"Les autorités étatiques ont compris qu'il était vital pour les pays aux économies encore fragiles de faire de la coopération une réalité. Il est donc important pour nous d'échanger sur l'éventualité d'un partenariat autour de (... ) la gestion durable des frontières", a expliqué le colonel Saliou Diouf, directeur régional des douanes du sud-est du Sénégal.

Tous les acteurs de la libre circulation des personnes et des biens doivent avoir une "compréhension commune" de ce que recouvre cette notion, a-t-il dit en parlant du but de la rencontre.

"Les douanes sénégalaises ont pris conscience de la nécessité d'améliorer les relations commerciales et des exigences d'un commerce interrégional fluide et plus sûr", a souligné M. Diouf.

Il a également invité les usagers de la route à faire preuve de "responsabilité" et de vigilance sur les marchandises en circulation dans la zone.

"Nous avons souvent un trafic pollué par la fraude ou le transport illégal de marchandises", a relevé Saliou Diouf.

Un guide du transporteur frontalier et du commerçant sera mis à la disposition de ces acteurs de la libre circulation des personnes et des biens de cette zone située aux frontières du Sénégal avec le Mali et la Guinée, a-t-il annoncé.

Cet outil va aider à lever les barrières commerciales et à faciliter les déplacements, selon le directeur régional des douanes.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.