Sénégal: Un maire plaide pour l'équité des emplois promis par le chef de l'Etat

Rufisque — Le maire de Diamniadio (ouest), Mamadou Moulaye Guèye, a plaidé samedi pour une répartition équitable, entre les collectivités territoriales, des emplois promis par le chef de l'Etat à la veille de la fête nationale.

"La gestion des emplois annoncés par le chef (... ) doit répondre à des critères comme l'équité. Elle doit aussi prendre en compte toutes les localités, pour que chaque région, chaque département et chaque commune puissent en avoir", a-t-il dit lors d'une assemblée générale de la section département de Benno Bokk Yaakaar (BBY) de Rufisque (ouest).

M. Guèye estime que les violentes manifestations survenues dans le pays en mars dernier sont causées par plusieurs facteurs dont le chômage.

Macky Sall a promis 65.000 emplois aux jeunes, lors de son message à la nation, le 3 avril, veille de la fête nationale. Il a annoncé un financement de 450 milliards de francs CFA, que l'Etat va investir dans l'emploi.

Le maire de Rufisque-Ouest, Boubacar Albé Ndoye, estime que l'Etat ne doit financer que des associations, pas des initiatives personnelles. "Il faut arrêter la méthode consistant à accorder un financement à une seule personne qui, au bout d'un an, connaît des difficultés financières. Il est plus pertinent de financer des associations de jeunes qui s'intéressent à des secteurs précis", a-t-il proposé.

Selon M. Ndoye, c'est ce qu'ont fait les maires de Rufisque-Nord, Rufisque-Est et Rufisque-Ouest en aidant financièrement des jeunes à se former dans les métiers de l'électricité, de l'agriculture, de la pêche, etc.

Oumar Guèye, porte-parole du gouvernement, maire de Sangalkam et coordonnateur de BBY dans le département de Rufisque, affirme que la zone fera le nécessaire pour bénéficier des retombées du conseil présidentiel sur l'emploi prévu le 22 avril.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.