Madagascar: Région Diana - Menace de pénurie de sucre

Frayeur à Antsiranana en ce début du mois d'avril. Le prix du sucre a doublé en espace d'un mois.

Ces derniers temps, une flambée de prix a été constatée partout, plus particulièrement, celui du sucre qui était au bord de la pénurie. Ce qui a provoqué, l'absence du sucre dans tous les marchés des districts de la région pendant la semaine pascale. Même les rayons des grandes surfaces étaient vides.

Le sucre s'est hissé en ce début avril à des prix inégalés depuis deux ans. Le prix est passé de 2 500 ariary , la semaine passée, à 5 000 ariary le kilo. À Ambanja, en espace d'un mois, un sac de sucre coûtait jusqu'à 165 000 ariary sur le marché. Ce, malgré l'existence de la société sucrière SUCOCOMA à Ambilobe qui peut produire plus de 60 000 tonnes de sucre par an. Une production qui n'a cessé d'augmenter à cause de la plantation de cannes à sucre sur place, sans parler l'obtention des financements de l'Union Européenne qui concerne le projet de la réhabilitation du périmètre de la Basse Mahavavy. Et la société sucrière en bénéficie.

Depuis la reprise de la société SIRAMA par les Chinois, les grossistes et les commerçants de la région s'approvisionnent à SUCOCOMA, leur seule source de stock.

Psychose

En fait , ce sont les stocks de sucre local qui se sont faits rares dans le marché et qui ont fait installer la psychose d'une pénurie.

Face à cette hausse du prix du kilo du sucre dans la ville d'Antsiranana, ainsi que dans les districts, la direction régionale de l'Industrie, de commerce et de l'Artisanat Diana, sous la houlette de son directeur Tagnina Romuald Florentin, a effectué une descente au niveau des détaillants et grossistes dans la ville d'Antsiranana et au niveau des districts par le biais de ses services respectifs. Là où une insuffisance de sucre a été constatée. selon les explications, la gestion des stocks au sein de la société sucrière SUCOCOMA d'Ambilobe en est la cause. Des spéculateurs ont ainsi profité de l'occasion pour observer ces hausses. Car un grossiste local avait encore suffisamment de stock (600 tonnes), il a été sollicité à écouler son stock pour approvisionner provisoirement des détaillants afin de redescendre le prix actuel à 2 600arairy .

En outre, pour assurer les besoins de toute la région et prévoir l'arrivée de la période de Ramadan où ces besoins seront certainement à la hausse, une réunion des techniciens conduite par le Gouverneur de la région Diana s'est tenue dans la Résidence pour trouver une solution durable. Souciant de l'éventuelle augmentation du prix du sucre en raison du déséquilibre de l'offre et de la demande, ils ont décidé de mener une négociation auprès de la SUCOCOMA afin que cette dernière puisse fournir plus de sucre à la région Diana pour la prévision de trois prochains mois, en raison de 500 à 600 tonnes de la consommation mensuelle.

Sans tarder, cette société sucrière, par l'intermédiaire de son directeur général, a répondu à cette démarche. En effet, elle a accordé 1 000 tonnes de sucre pour approvisionner toute la région avant la nouvelle campagne. Ce, en plus des 600 tonnes déjà fournies. Un grand ouf pour les Antsiranais

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.