Afrique: Serigne Mbaye Thiam juge très instructive sa visite des chantiers de l'OMVS au Mali

Kayes, 10 avr (APS) - Le ministre de l'Eau et de l'Assainssement, Serigne Mbaye Thiam, a jugé "très instructive" la visite qu'il a effectuée samedi à Kayes, au Mali, sur les chantiers hydroélectriques de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS).

"Cette visite a été très instructive", a-t-il dit à la fin de la première journée de son séjour au Mali. Il a visité les infrastructures que l'OMVS est en train de faire construire dans cette région située à quelque 300 kilomètres de Bamako, la capitale malienne.

Serigne Mbaye, président du conseil des ministres de l'OMVS, a effectué cette visite en compagnie de sa collègue Aïssatou Sophie Gladima, ministre chargée du Pétrole et des Energies, de Lamine Seydou Traoré, le ministre malien des Mines, de l'Energie et de l'Eau, et du haut-commissaire de l'organisation sous-régionale, Hamed Diane Séméga.

L'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, constituée de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal, veut faire en sorte que "l'eau que partagent [ses Etats membres] ne soit pas une source de conflits, mais de coopération, de paix et de diplomatie", a rappelé M. Thiam.

L'OMVS a été créée en 1972 à cette fin, a-t-il dit après la visite du chantier de la centrale hydroélectrique en construction dans la région de Kayes. Selon lui, cette infrastructure va augmenter de 52 % la production d'électricité des quatre Etats membres.

"Aujourd'hui, nous voyons des pays qui croient à leur développement et mutualisent leurs moyens", a-t-il ajouté.

La visite de M. Thiam a démarré par le poste de haute tension dénommé Albatros, situé à Kaye Médine, à une dizaine de kilomètres de Kayes. Il s'est rendu ensuite à Felou, près de Gouina, où se trouve une partie des travaux.

Certains ouvrages seront livrés en juin prochain, et "la totalité" de la centrale hydroélectrique le sera "au mois de septembre 2021" s'il n'y a pas d"'incident", a-t-il assuré.

La centrale hydroélectrique va coûter 283,5 milliards de francs CFA, selon l'OMVS. Elle se trouve entre les barrages de Manantali et de Felou. La fin des travaux, initialement prévue en mai prochain, va dépasser ce délai en raison de la pandémie de Covid-19, indique l'OMVS.

Des experts et des officiels des pays membres de l'organisation, des représentants de la SOGEM, la Société de gestion de l'énergie de Manantali, ont pris part à la visite du chantier. Sous la direction du président du conseil des ministres de l'OMVS, ils vont visiter d'autres ouvrages de l'organisation au Mali, ce dimanche.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.