Tunisie: Secteur du cuir et chaussures - Un pacte de partenariat public-privé en gestation

12 Avril 2021

Dans le cadre du suivi des entreprises industrielles opérant dans le secteur du cuir et chaussures à la lumière de la crise sanitaire due à la Covid-19, une séance de travail, présidée par M. Mohamed Boussaïd, ministre de l'Industrie, des Mines et de l'Energie par intérim, a eu lieu, le 5 avril, au siège de son département, en présence de M. Akram Belhaj, président de la Chambre nationale du cuir et chaussures, M. Khémais Mitatou, président de la Chambre nationale des industriels des chaussures, M. Wajdi Dhouib, président de la Chambre nationale des artisans des chaussures, de M. Nabil Ben Béchir, directeur général du Centre national du cuir et chaussures et des cadres supérieurs dudit ministère.

Au cours de cette réunion, ont été abordées les principales problématiques auxquelles est confronté le secteur du cuir et chaussures et qui empêchent son développement. D'où la nécessité de prendre de nouvelles dispositions pour promouvoir ce secteur vital. Le ministre a souligné l'importance du décret gouvernemental qui entrera en vigueur en août 2021 et qui va organiser le secteur et assuer la sécurité et la santé du consommateur des chaussures et des produits similaires. Par ailleurs, le ministre a mis en exergue la nécessité de promouvoir la qualité des produits nationaux et d'organiser l'activité industrielle locale des chaussures et la méthode de leur distribution, en passant de l'industriel au fournisseur et au distributeur. De leur côté, les professionnels ont demandé la promotion de l'industrie nationale et de lutter contre la contrebande et le marché parallèle tout en évitant la propagation de l'importation anarchique.

Baisse du cheptel local

Pour sa part, M. Akram Belhaj a exposé plusieurs problématiques qui ont lésé le secteur, dont le manque de main-d'œuvre spécialisée et l'absence de matières premières locales en cuir pur, vu la baisse du cheptel. A cela s'ajoutent les difficultés financières des industriels et des artisans suite aux effets de la pandémie. Prenant la parole, M. Mohamed Boussaïd a précisé que les services de son département sont en train de parachever les dernières étapes du Pacte de partenariat entre les secteurs public et privé et qui concerne la promotion de la compétitivité du secteur industriel du cuir et des chaussures. Il est prévu de soumettre ce projet à un Conseil ministériel en vue de l'approuver.

Dans le but d'exécuter les dispositions convenues et assurer un suivi périodique du secteur qui connaît des difficultés conjoncturelles, le ministre a ordonné de tenir des réunions périodiques à partir de la deuxième moitié du mois d'avril courant. A noter que le secteur du cuir et chaussures représente 4% de la production industrielle manufacturière avec près de 2.000 millions de dinars. Le nombre des entreprises opérant dans le secteur est de près de 224 fournissant 26 mille postes d'emploi. Le taux des entreprises exportatrices totalement est de 72%, alors que le nombre des artisans s'élève à près de 3.000 actuellement. Les exportations du secteur ont rapporté 1.260 millions de dinars.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.