Congo-Brazzaville: Enseignement supérieur - Vers l'élaboration d'un schéma de formation des auditeurs de justice

Le ministre de l'Enseignement supérieur, Bruno Jean-Richard Itoua, a échangé le 10 avril à Brazzaville avec le collectif des auditeurs de justice au sujet du déroulement de leur stage de formation.

Afin d'expliquer l'intention du gouvernement, le ministre de l'Enseignement supérieur, Bruno Jean-Richard Itoua, a largement argumenté sur la mise en place d'une commission interministérielle pour évaluer la faisabilité académique et financière pour corser l'option d'une formation locale des auditeurs de justice.

A cet effet, un schéma de formation sera proposé avant la prochaine rentrée académique au Premier ministre, chef du gouvernement, Clément Mouamba, par le ministre de l'Enseignement supérieur afin de les former. « Le pays est en pleine récession économique. Le Congo s'attache toujours à la formation du capital humain pour espérer à un développement rationnel. Ce n'est pas un sursaut d'orgueil, le Congo a d'ailleurs formé dans un récent passé, de quelques décennies, de cadres de plusieurs pays africains dans plusieurs domaines », a indiqué le ministre Bruno Jean-Richard Itoua.

En revanche, le ministre a clarifié que le gouvernement veut avoir plus de magistrats et non des auditeurs de justice pour bien faire fonctionner l'appareil judiciaire du pays. Actuellement, l'Ecole nationale d'administration et de magistrature (Enam) forme à peine cinquante à soixante magistrats par année.

« Le gouvernement n'a pas encore fini avec votre formation. Nous voulons que vous soyez des magistrats. Puisque nous devons aussi travailler par rapport aux attentes de l'appareil judiciaire », a soutenu le ministre Bruno Jean-Richard Itoua.

L'appareil judiciaire comprend les huissiers de justices, commissaires-priseurs, magistrats, avocats, notaires, juristes, auditeurs de justice et autres. Nommés par décret présidentiel signé le 16 février 2021, le collectif des auditeurs de justice a remercié le président de la commission interministérielle et les autres hautes personnalités qui se sont impliqués pour l'aboutissement de ce dossier.

Signalons que le décret concerne deux cent quatre-vingt-seize et il y a également un autre quota en attente pour les trente-six autres auditeurs de justice. Ceux qui sont listés sur le récent décret bénéficient également des avantages de la solde.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.