Burkina Faso: Centre de radiothérapie de Bogodogo - La chaîne de traitement du cancer désormais bouclée au pays

Le chef de l'Etat, en s'adressant à la presse à l'issue de la cérémonie, a salué la réalisation de ce premier centre de radiothérapie au Burkina Faso qui permettra de soulager les malades souffrant de cancer.

« C'est avec une légitime fierté que nous inaugurons ce centre dans la mesure où cela nous permet de boucler la chaîne de traitement du cancer au Burkina Faso. La question de la radiothérapie a été toujours une préoccupation pour les malades du cancer », a indiqué Roch Marc Christian Kaboré.

Avec ce premier centre à Ouagadougou, et bientôt le second à Bobo-Dioulasso, le gouvernement entend, selon le président du Faso, soulager énormément les malades du cancer qui étaient obligés d'aller se soigner à l'extérieur à des coûts très élevés.

Le président Kaboré a salué la coopération avec le Qatar qui a permis la réalisation de ce centre à travers un don du fonds qatari pour le développement. Pour lui, cet accompagnement va se poursuivre avec la formation des praticiens burkinabè pendant trois mois pour une prise en charge efficace des malades.

Pour permettre un accès à tous les malades aux services du centre de radiothérapie, le président du Faso a indiqué qu'une étude sera menée sur les coûts des prestations.

L'envoyé spécial de son Altesse, l'Emir du Qatar, Hamad Bin Nasser Bin Jassim Al Thani, s'est réjoui de la solidité des relations de coopération entre son pays et le Burkina Faso et la vision du président du Faso en matière de politique sanitaire.

Pour le représentant des bénéficiaires, Nayi Zongo, président de la Coalition burkinabè contre le cancer, ce centre de radiothérapie sera d'un grand apport dans le traitement des malades souffrant de cancer.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.