Ile Maurice: Non-respect du port de masque - L'adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill et son fils verbalisés

Le dimanche 11 avril à Stanley, la brigade antidrogue de la Western Division a verbalisé Nazeer Junggee, l'adjoint au maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, et son fils, Yaasin Mohammad Ameen Junggee, pour non-port de masque mais pas que. Les deux chefs d'accusation contre eux sont la Breach of Quarantine Act et Rogue and vagabond.

Les policiers n'ont pas eu la partie facile car ils se sont retrouvés face à une foule hostile et ont dû faire machine arrière et n'ont pu les interpeller par rapport à ces deux délits pour des raisons de sécurité. C'est du moins la version policière. Une enquête a été ouverte au sujet de cet incident.

Joint au téléphone, l'avocat de Nazeer Junggee, Me Neil Pillay, a expliqué que son client est «innocent dans cette affaire et compte se défendre rigoureusement par rapport à ces fausses accusations». Il a ajouté que le fils de l'adjoint au maire des villes sœurs a porté plainte contre les policiers.

Effectivement, Yaasin Mohammad Ameen Junggee a porté plainte le même jour contre les policiers de l'Anti-Drug and Smuggling Unit au poste de police de Stanley. Dans sa déposition, il a expliqué qu'il se trouvait dans son 4X4 devant sa porte quand cinq policiers en civil, qui étaient en voiture, en sont descendus et ont foncé sur son véhicule pour le fouiller.

Le plaignant dit avoir obtempéré en sortant de son 4x4 pour qu'ils effectuent la fouille sur sa personne et vérifient aussi son véhicule. Il dit avoir donné son plein consentement à cela. Son père, qui était à l'intérieur de la maison, est sorti pour voir ce qui se passait et demander la raison de la présence de ces cinq hommes devant leur maison. Les policiers se seraient alors mis à insulter le père et le fils.

Yaasin Mohammad Ameen Junggee a ajouté dans sa déposition qu'il est en mesure d'identifier les policiers en question et que son père sera son témoin.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.