Afrique: Initiative de suspension du service de la dette - La Banque mondiale et le FMI soutiennent une prorogation finale de 6 mois

Dans un communiqué de presse, le Comité du développement de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (Fmi) qui s'est réuni le 9 avril dernier, a évoqué les conséquences de la Covid-19 sur les économiques des pays membres.

Selon les deux institutions, les pays plus pauvres faisant face à la crise avec des contraintes de ressources accrues, des marges de manœuvre budgétaires limitées et des niveaux d'endettement public en hausse, un plus grand nombre d'entre eux, dont les petits États, sont vulnérables à des tensions financières.

« La réponse rapide initiale apportée dans le cadre de l'Initiative de suspension du service de la dette (Dssi) a permis de mettre à disposition des liquidités indispensables pour les pays Ida.

Nous nous félicitons des progrès réalisés par la Dssi pour faciliter l'augmentation des dépenses liées à la pandémie. Tous les créanciers publics bilatéraux devraient mettre en œuvre cette initiative pleinement et de manière transparente. Dans le droit fil de la décision du G20, nous soutenons une prorogation finale de la Dssi de six mois jusqu'en décembre 2021, à laquelle le Club de Paris a également souscrit », lit-on dans le communiqué de presse.

La Banque mondiale et le Fmi réitèrent leur appel au secteur privé à participer à la Dssi à des conditions comparables lorsque les pays admissibles le demandent. Les deux institutions soutiennent que cette extension finale permettra aux pays bénéficiaires de mobiliser davantage de ressources pour faire face aux défis de la crise et, le cas échéant, d'adopter une approche plus structurelle pour remédier aux vulnérabilités de la dette, notamment à travers un programme de qualité de la tranche supérieure de crédit soutenu par le Fmi.

A La Une: Economie, Affaires et Finance

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.